Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 12:53

 

Ce vendredi 30 Juin 2017, après l'hommage de la famille, sont intervenus: Cédric Villani au nom de l'Académie des Sciences, les représentants de l'université d'Orsay, de l'union rationaliste, du comité d'éthique. Puis Pierre Laurent et Ivan Lavallée (directeur de la Revue Progressiste) pour le PCF, le secrétaire national a rappelé "quel homme immense nous a quitté" et que "Mathématicien et communiste, communiste et académicien, c'est en militant que Jean-Pierre Kahane cherchait et enseignait, c'est en chercheur et en enseignant qu'il militait. « Enseigner, partager, cela faisait partie de mes devoirs. Les mathématiques doivent constituer un entraînement de l’esprit. Il est très important de les enseigner de façon accessible, ludique, intéressante ».

Son attachement au communisme, au Parti communiste, était égal à son attachement à la lutte contre l'obscurantisme qui consistait, selon lui, « à trouver des réponses courtes et simplistes à des questions difficiles ».

Un bien bel hommage que notre cher Jean-Pierre méritait largement.

Il restera un exemple dans nos coeurs. 

 

 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 16:33
Jean-Pierre Kahane, ce jeune homme de 90 ans, fondateur de l'université de Paris 11, dont il fut président après 1968, habitait le 5è à Paris,
Nous aimions  ses fréquentes apparitions lors de  nos
initiatives. Sa parole, toujours fraternelle,  pleine d'un sens politique aigu,
 nous était précieuse.Il était très attaché à  notre parti. Il a été de tous les combats
 démocratiques, notamment à l'Université et dans la recherche.  Petite
anecdote, il s'est illustré il y a à peine un mois lors de la campagne électorale de
Lorraine Questiaux, candidate PCF dans le 5ème lors de l'élection législative,
 en  prenant la parole en plein débat houleux  à l'ENS alors que le PCF
en avait été exclus,et que le le FN, au contraire,  pour la première fois à l'ENS, était
invité.

 Nous l'aimions, il va nous manquer

section PCF 5è

 

« Je perds un camarade et un ami, la France perd un homme des Lumières », c’est ainsi que le secrétaire national du Parti communiste conclut un hommage rendu à Jean-Pierre Kahane dans un communiqué à la presse. « C'est en militant que Jean-Pierre Kahane cherchait et enseignait, c'est en chercheur et en enseignant qu'il militait », s’émeut Pierre Laurent, rappelant que pour cet homme académicien engagé « la vulgarisation, le partage des connaissances, fait partie de la mission scientifique ». Et le responsable du PCF de souligner encore que « l'enseignement des mathématiques n'était pas selon lui un exercice de rigueur, mais, reprenant l'expression de Condorcet, un exercice pour « développer l’imagination sans l’égarer ». « Il faut voir des mathématiques en rêve pour bien les apprendre », insistait-il.

 

« Je perds un camarade et un ami, la France perd un homme des Lumières », c’est ainsi que le secrétaire national du Parti communiste conclut un hommage rendu à Jean-Pierre Kahane dans un communiqué à la presse. « C'est en militant que Jean-Pierre Kahane cherchait et enseignait, c'est en chercheur et en enseignant qu'il militait », s’émeut Pierre Laurent, rappelant que pour cet homme académicien engagé « la vulgarisation, le partage des connaissances, fait partie de la mission scientifique ». Et le responsable du PCF de souligner encore que « l'enseignement des mathématiques n'était pas selon lui un exercice de rigueur, mais, reprenant l'expression de Condorcet, un exercice pour « développer l’imagination sans l’égarer ». « Il faut voir des mathématiques en rêve pour bien les apprendre », insistait-il. »C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Jean-Pierre Kahane, mathématicien, membre de l’Académie des Sciences, chercheur, enseignant, communiste. Il avait 90 ans. 

« Je perds un camarade et un ami, la France perd un homme des Lumières », c’est ainsi que le secrétaire national du Parti communiste conclut un hommage rendu à Jean-Pierre Kahane dans un communiqué à la presse. « C'est en militant que Jean-Pierre Kahane cherchait et enseignait, c'est en chercheur et en enseignant qu'il militait », s’émeut Pierre Laurent, rappelant que pour cet homme académicien engagé « la vulgarisation, le partage des connaissances, fait partie de la mission scientifique ». Et le responsable du PCF de souligner encore que « l'enseignement des mathématiques n'était pas selon lui un exercice de rigueur, mais, reprenant l'expression de Condorcet, un exercice pour « développer l’imagination sans l’égarer ». « Il faut voir des mathématiques en rêve pour bien les apprendre », insistait-il. »

la cérémonie des obsèques de Jean-Pierre Kahane se tiendra

vendredi 30 juin, de 10h30 à 11h30

au Crématorium du Père Lachaise,

dans la grande salle de la coupole

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 23:29

Dans une Europe où les peuples souffrent de la crise et de l'austérité, l'extrême-droite est omniprésente. Dans ce contexte, Angélique Kourounis, journaliste pour plusieurs médias francophones, réalisatrice et auteure, raconte sa propre histoire, face au groupe fasciste grec Aube dorée.

 

Le Comité Parisien des Amis de l'Humanité est heureux de vous inviter

 

LUNDI 19 JUIN à 19 HEURES

 

à la projection du documentaire

"Aube dorée, une affaire personnelle",

 

suivie d'un débat avec la réalisatrice et Rosa Moussaoui, journaliste de l'Humanité.

 

Galerie Le Bon Petit Diable, 43 bld Arago, 75013 Paris

 

métro Gobelins, bus 21,91

 

Entrée libre.

 
Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 18:49

La section PCF5 considère que les deux candidats en lice au 2ème tour de l'élection législative dans la 2ème circonscription représentent deux variantes d'une politique entièrement vouée à la protection du capital. Macron, l'homme du grand capital financier, a été choisi pour  aggraver la politique économique et sociale mise en œuvre par Sarkozy et Hollande. La droite de NKM l'épaulera dans son travail de démolition des acquis sociaux, et, maintenant d'attaques contre les libertés.

De nombreux électeurs de gauche ont voté dans l'illusion que Macron procèderait à des changements progressistes. Ils seront lourdement déçus.

Une seule attitude possible à gauche face à REM et LR: l'abstention ou le vote blanc.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 16:17

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 23:20

  1. Veuillez trouver ci-dessous la lettre de Pierre Laurent adressée à Jean-Luc Mélenchon, mercredi 3 mai 2017, concernant l'offre de rassemblement que le PCF propose à France insoumise pour les élections législatives de Juin 2017.

    Bureau de presse du PCF

    Paris le 4 mai 2017.



    -------------------------------------------------

    Paris, le 3 mai 2017


    Monsieur Jean-Luc Mélenchon
    France insoumise
    43, rue de Dunkerque
    75 PARIS


    Cher Jean-Luc,
    Cher(e)s camarades,


    Ce courrier fait suite à notre rencontre nationale qui s'est tenue hier. Je l'écris avec la préoccupation de trouver une issue positive à nos discussions, c'est-à-dire le chemin du rassemblement de nos forces dans les élections législatives : c'est ce que souhaitent nos électrices et électeurs qui ne veulent pas courir le risque de voir un député macroniste, de droite ou d'extrême droite élu dans leur circonscription à cause d'une division de nos forces. C'est le seul chemin qui peut permettre de concrétiser l'objectif que tu as énoncé dimanche et que je porte aussi au nom du PCF, d'une majorité législative prolongeant le score du 23 avril.

    Cet objectif prendra d'autant plus de force dimanche soir, après le résultat du second tour qui aura renforcé Emmanuel Macron et Marine Le Pen, rendant plus menaçant encore le poids du Front national. Nous aurons plus encore la responsabilité de prolonger la promesse du 23 avril.

    En métropole, ton résultat a été en tête de tous les autres dans 58 circonscriptions, il devance Macron dans 56 autres et il a dépassé sa moyenne nationale de 19,6 % dans 155 autres circonscriptions. C'est un potentiel de mobilisation à conforter ensemble.

    Pour parvenir à nous mettre d'accord, nous sommes dans l'urgence. Mais nous pensons que c'est possible d'ici dimanche.

    Hier, nous vous avons fait une proposition qui permettrait de rassembler nos forces dans le maximum de circonscriptions, sous la bannière commune « la force du peuple à l'Assemblée nationale ». Cette proposition respecte la place centrale tenue par notre candidat et peut être acceptée par tous.

    Vous avez contesté puis refusé cette proposition, objectant qu'elle risquait de « détricoter » ce que vous avez construit avec la France insoumise, confirmant que, pour vous, l'unique cadre national de rassemblement possible restait dès lors la France insoumise. Nous continuons de penser que seul un cadre acceptable par tous, donc respectueux de FI comme du PCF et des autres forces créera la dynamique la plus efficace.

    Je vous renouvelle donc cette proposition, en apportant des précisions utiles à lever les objections que vous nous avez opposées.

    En premier lieu, notre proposition permet bel et bien de résoudre la question du label commun, c'est-à-dire de l'unité nationale de campagne, qui vous préoccupe à juste titre.

    Et nous sommes prêts, d'ici dimanche, à avancer avec vous sur la question de l'identification nationale de nos candidat-e-s, en nous mettant au travail dans les heures qui viennent.

    Deuxièmement, sur la question du programme, il va de soi pour nous qu'en cas de majorité parlementaire, l'Avenir en commun constituerait le socle de cette majorité et de l'action gouvernementale. Bien entendu, dans la mise en œuvre de l'action gouvernementale, toutes les forces qui auront contribué à ce succès feraient valoir leur apport et leurs propositions. Aucun d'entre nous ne veut des députés soumis à l'Exécutif national. Nos propositions, rassemblées dans « La France en commun », comme l'action de nos députés, seraient dès lors une contribution constructive à ce socle gouvernemental. Il n'y a donc aucun brouillage dans l'addition de nos idées mais, au contraire, les bases d'une majorité gouvernementale solide, riche de sa diversité et inventive.

    Je vous le redis : si vous étiez d'accord pour travailler dans ce sens, cela ouvrirait la possibilité de présenter ensemble un maximum de candidatures communes, en travaillant sur la base du principe « un pour un » que vous nous avez proposé, en recherchant la candidature maximale pour gagner dans chaque circonscription.

    Si vous persistez dans votre refus, nous le regretterions vivement car cela nous conduirait les uns et les autres à présenter des candidatures concurrentes, ce qui ferait trop souvent le jeu de nos adversaires politiques.

    Vous savez comme nous que cette situation serait contraire au souhait de nos électrices et électeurs et, surtout, mettrait en péril la possibilité de gagner de nombreux député-e-s, et donc la possibilité de constituer une majorité de gauche nouvelle.

    Ne voulant toutefois fermer aucune porte, nous avons noté qu'en cas de refus d'un accord national sur ces bases, vous proposez un retrait réciproque de candidats dans un nombre limité de circonscriptions. Vous avez cité le chiffre de 30 circonscriptions pour chaque force.

    Bien que beaucoup trop limitée à nos yeux, nous vous proposons, si vous maintenez votre refus à la proposition qui a notre faveur, d'examiner dès demain dans le détail cette proposition de repli.

    Nous avons travaillé avec nos fédérations réunies ce matin une liste de 30 circonscriptions en ce sens, dans lesquelles le PCF propose le retrait de vos candidats, et bien que les fédérations du PCF sont disposées à aller beaucoup plus loin comme elles vous le font savoir localement. A vous évidemment de faire la proposition des 30 circonscriptions où vous souhaitez notre retrait.

    Notre liste a été arrêtée selon les principes suivants, que nous vous avons exposés en toute transparence :

    - elle ne contient pas les circonscriptions où le PCF dispose d'un -e député-e sortant-e : vous connaissez le travail qu'ils ont réalisé, leur implication contre la politique Hollande-Valls, leur proximité avec les habitant-e-s . Elles sont légitimes à se représenter ; nous en prenons la responsabilité, en souhaitant évidemment qu'elles ne soient pas concurrencées par un candidat FI. Ce choix vous appartient.

    - notre liste est bâtie à partir des territoires et des rapports de force locaux, notamment là où les candidatures proposées par le PCF apparaissent les mieux placées pour gagner.

    Compte-tenu du nombre d'autres circonscriptions où les possibilités de victoires sont réelles, un accord équitable est tout à fait possible sur ces bases.

    Vous l'aurez compris, nous souhaitons une réunion demain, pour entendre votre réponse à notre première proposition précisée dans cette lettre et examiner, sinon, dans le détail, la proposition plus limitée. Si vous acceptez le principe de cette réunion, nous vous communiquerons avant celle-ci la liste de nos propositions. Vous pourriez en faire de même. Cela rendrait sûrement notre réunion plus efficace encore.

    Dans l'attente de votre réponse, recevez, Cher Jean-Luc, Cher(e)s camarades, mes salutations fraternelles.

    Pierre Laurent

 

 
Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 18:53

 

 

Le Parti Communiste est un parti militant populaire qui ne bénéficie pas de l’argent des grosses fortunes de France.
Acheter du muguet auprès des militants communistes, c’est financer le parti politique qui défend concrètement les travailleurs.
Acheter du muguet auprès des militants communistes, c’est soutenir une expression différente des partis politiques traditionnels.

 

Les communistes de la section du Ve arrondissement vendront leur muguet

lundi de 9h à 13h :

- place Monge,

- au croisement boulevard Port Royal et de la rue Saint Jacques.

 

Le 1er mai le muguet des travailleurs, c’est le muguet des communistes !

 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 14:54

 


 


Cher-e-s ami-e-s,

 

Nous sommes heureux-ses de vous inviter à la prochaine rencontre organisée par le Comité Parisien des Amis de l'Humanité.

 

vendredi 31 Mars à 19h30, elle aura pour thème

Uber, la société qui n'exploite pas que des applications mobiles...

 

en présence de Olivier Cyran, co-auteur du livre "Boulot de merde" et Jérôme Pimot, Sniper combattant l'Ubérisation. Ex Coursier à vélo

Le débat sera animé par Eugénie Barbezat, journaliste à l'Humanité

 

Entrée libre.

 

> > > > Librairie Jonas 14 rue de la maison Blanche, 75013 Paris

> > > > metro:Tolbiac bus:62

 

 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 22:59

PCF 5è - 6è - 7è / Elections présidentielles et gislatives

Les Parisiens victimes de la bulle spéculative

Assemblée citoyenne de lutte pour le rassemblement à gauche 

Le PCF en campagne avec Lorraine Questiaux

                    JEUDI 30 MARS, 19:00

                         au BISTROT 77

77 rue Claude Bernard Paris 5è

Dans le 5ème , il n'y avait en 2014 que 8,5% de logement social (contre 25% en moyenne à Paris). Il faut privilégier ce qui manque le plus : les logements sociaux PLAI (loyer à 5€/m2 hors charges, pour des revenus de jusqu'à 2000€ par couple) et le PLUS (6€/m2, revenus jusqu'à 3000€). Un immeuble entier a été acheté rue du Val de Grâce pour être transformé en logement social à 100%. rue du Cardinal Lemoine, Il y aura 30 % de logement social dans l'immeuble neuf prévu. La ville va lancer en 2017 un vaste plan pour lutter contre les chambres de bonnes insalubres, vides, louées illégalement.

Le PCFpropose la réquisition des logements vides depuis plus de trois ans, et d'interdire les expulsions des familles de bonne foi, construire plus pour les classes moyennes.
La section PCF5 agit pour un quota de logements sociaux
pour les travailleurs scientifiques et universitaires des Universités et laboratoires parisiens. Elle demande aussi des quota de logements sociaux avec ateliers d'artistes. 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 20:15

Une situation politique nouvelle

Pour un rassemblement de la gauche de progrès social et écologique

Benoît Hamon vainqueur de la primaire du PS, contre les politiques
d'austérité de Hollande / Valls / Macron.
François Fillon candidat des forces réactionnaires englué dans le
« Pénélope Gates ». Emmanuel Macron, candidat des banques et de l'oligarchie financière, contre les droits des salariés.

Marine Le Pen, en embuscade, présente un programme ultra-libéral marqué par le dogme de la préférence nationale à la Trump.

La gauche de progrès peut être majoritaire si elle s'unit !

Le PCF a appelé à voter Jean-Luc Mélenchon. Le PCF propose un pacte de majorité. Il décide de tout faire pour le rassemblement des forces anti-austérité pour battre la droite, l'extrême droite et Macron l'arnaqueur. Il met son programme « La France en commun » au service de toutes les forces anti- austérité.

Assemblée citoyenne de lancement des campagnes présidentielle et législatives

Jeudi 23 février à 19 h

« Café le 77 » au 77 rue Claude Bernard Paris 5e

Avec Denis Durand économiste, responsable de la commission

économique du PCF, et

Lorraine Questiaux candidate du PCF, Front de gauche, aux législatives, dans notre circonscription.

Notre circonscription, la 2e circonscription de Paris, regroupe le 5e, une partie du 6è et du 7e arrondissement.

Lorraine Questiaux a 29 ans, elle est avocate, militante pour l'égalité et contre les violences faites aux femmes. Elle demeure dans le 7e

Quelques propositions :

Prendre le pouvoir sur la finance
Une nouvelle République
Investir pour l'emploi et le développement de chacun

L'égalité femmes-hommes maintenant
Une France solidaire, protectrice et ouverte au monde
Produire autrement pour l'humain et la planète
A l'offensive pour changer l'Europe et pour une politique de Paix 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article