Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 13:59

 

Municipales à Paris :

Résultats du 2nd tour : Une nouvelle page de l'histoire de la politique municipale de gauche à Paris s'ouvre !

Merci à toutes les Parisiennes et les Parisiens qui ont voté massivement lors de ce second tour pour les listes de la gauche rassemblée.

La droite conduite par Nathalie Kosciusko-Morizet est battue : une nouvelle page de l'histoire de la politique municipale de gauche à Paris s'ouvre ce soir ! Les communistes parisiens sont fiers d'avoir contribué dès le premier tour à cette nouvelle victoire de la gauche dans la capitale. Samedi prochain, Anne Hidalgo sera Maire de Paris : c'est une bonne nouvelle pour la gauche, pour les Parisiennes, pour tous les Parisiens. 

Les Parisiennes et les Parisiens pourront compter dans les six prochaines années sur les 40 conseillers municipaux du PCF et de la Gauche Unitaire, membres du Front de gauche, dont 13 conseillers de Paris. Le PCF obtient ainsi sa représentation la plus importante au Conseil de Paris depuis le mandat 1977-1983. Ces conseillers municipaux seront des élus de terrain, rassembleurs, attentifs aux préoccupations des Parisiennes et des Parisiens. Ils seront également des points d'appui décisifs pour s'opposer aux politiques d'austérité, pour proposer et mettre en œuvre de nouvelles avancées pour le peuple de Paris en portant tout au long de la mandature notre programme « Paris pour toutes et tous : une ville pour l'Humain d'abord ».

Les communistes appellent les Parisiennes et les Parisiens à investir ce nouveau mandat de toutes leurs exigences sociales, écologiques et démocratiques. Les défis urbains et métropolitains de notre siècle sont bien trop complexes pour être résolus sans leur expertise. Et les forces libérales et réactionnaires qui s'opposent à la construction d'un Paris pour tous sont bien trop puissantes pour être affrontées sans leur mobilisation. Au peuple de Paris de prendre le pouvoir pour construire avec ses élus un Paris pour toutes et tous !

Dans un contexte national où les électeurs ont clairement manifesté leur rejet de la politique gouvernementale, le résultat parisien est la preuve que la gauche qui rompt avec l'austérité et porte le progrès social, écologique et démocratique est la gauche qui gagne. L'ambition du projet de la gauche rassemblée a permis de mobiliser suffisamment pour résister à l'offensive réactionnaire. Le gouvernement n'a pas d'autre choix que d'entendre ce message et de changer le cap de sa politique.

Merci aux 11 127électeursdu Vequi ont fait le choix de lagauche unie au second tour de l'élection municipale.
Il n'a manqué que 593 voix pour battre la droite dans le Ve. La bataille aurait pu être gagnée dans le Ve comme elle a été gagnée en définitive à Paris, si toutes les composantes de la gauche unie avaient clairement critiqué l'austérité nationale en mettant en avant les propositions qu'avaient obtenus les communistes dans l'accord Anne Hidalgo et qui sont contenus dans le programme « Paris pour tou-te-s ».
Les militants communistes du Ve et leurs élus au conseil de Paris continueront à défendre ce programme : 30% de logement social partout dans Paris à l'horizon 2030, gratuité des premiers m3, maintien des urgences de l’Hôtel Dieu et des centres de santé, …

 

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 21:20

 

Vendredi 21/03 préau école 10 rue Rollin Paris 5è à 19h30

 

 

Avec MC Lemardeley tête de liste

 

Et Pascal Lederer, DR émérite au CNRS, candidat du PCF membre du Front de gauche sur la liste d’union.

 

Le programme des communistes pour le 5ème

 

 

1. LOGEMENT : notre priorité

  • Porter le logement social, actuellement à 8% dans le 5ème ! à 12% en 2020 jusqu’à 20% à l'horizon 2030. Promouvoir une charte des promoteurs dans le 5ème : faire baisser le prix du neuf. Instaurer une taxe dissuasive sur les résidences secondaires et s'attaquer aux meublés touristiques.

2. DEVELOPPER LES SERVICES PUBLICS

  • Pour les enfants : Améliorer l'encadrement dans les crèches par recrutement de personnel qualifié supplémentaire. Nous voulons des critères démocratiques pour l’admission en crèche.
  • Egalité et réussite scolaire de tous les enfants! Des activités périscolaires de qualité, avec des moyens et des personnels formés, travaillant avec les enseignants et les personnels des écoles. Créer un service public national du périscolaire. Accès aux conservatoires municipaux pour tous les enfants
  • Pour un service public de l’autonomie des seniors à Paris et dans le 5è, avec une coordination sur la personne âgée et une aide pour sa famille. Développer le principe du bien vieillir au domicile avec un encadrement de qualité accru. Accroître les possibilités d’hébergement si nécessaire : maisons de retraite médicalisées, hôpitaux de long séjour en développant le principe de la gratuité.
  • Santé. Dans notre quartier, le centre Saint Victor a pu ré-ouvrir grâce à l'action résolue du Front de Gauche et de toutes les forces de gauche de l'arrondissement, des associations et des habitants. Son avenir doit être assuré.

Nous soutenons la réalisation par la municipalité de travaux, au 4 rue Quatrefages, d'une Maison de Santé étudiante, avec l'accompagnement du handicap, l'hébergement d'étudiants lourdement handicapés et un centre de planning familial étudiant. Nous veillerons à la pérennité du dispensaire de l'Epée de Bois.

Le PCF lutte pour un moratoire suspensif sur les fermetures des hôpitaux à Paris et pour des financements publics donnant les moyens au système hospitalier de remplir ses missions. Nous voulons la création d’un Centre IVG de proximité dans le 5ème ainsi que l’accès à des moyens de contraception gratuits notamment dans les collèges.

3. UNE ALIMENTATION MOINS CHERE. Des halles alimentaires dans le 5ème pour l'achat direct aux producteurs. Gratuité des premiers m3 d’eau sous conditions de ressources.

4. DEMOCRATIE. Participation aux décisions de tous les acteurs de notre arrondissement. Droits nouveaux des personnels des services publics du 5ème.

  • Concernant l’affectation des logements sociaux et des places de crèche, nous proposons une commission démocratique et pluraliste avec des critères et des objectifs à faire respecter.

  • Déménagement de Censier et éventuellement de l'Agro : nous proposons une commission réunissant tous les acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche publics avec les populations sur l’avenir de ces établissements et de notre quartier.

  • Nous voulons revitaliser les comités de quartier pour la participation de la population.

5.UN EMPLOI DE QUALITE POUR CHACUN(E). Paris a un taux de chômage élevé : 8,9%, avec 5400 chômeurs dans le 5ème. Nombre de PME et TPE ne peuvent investir à cause de la cherté de l'immobilier et de leurs crédits. Paris peut mettre fin à la précarité de ceux qui font vivre le service public et faciliter l'installation d'entreprises par sa politique foncière.

  • Mieux aider les habitants du 5ème privés d'emploi. Les services municipaux de l’emploi doivent être renforcés. La Ville devra se mobiliser contre les regroupements à marche forcée des antennes de Pôle Emploi.

  • Développer l’Économie Sociale et Solidaire

6. ACCELERER LA TRANSITION ECOLOGIQUE avec notamment des moyens de transport facilités et non polluants, une lutte résolue contre la pollution.

7. LE 5ème ARRONDISSEMENT, UN CENTRE EXCEPTIONNEL DE VIE INTELLECTUELLE

Le PCF se prononce pour le renforcement du Service Public d'Enseignement Supérieur et de Recherche ; pour la défense de la liberté intellectuelle des chercheurs ; pour des budgets suffisants et des postes statutaires; pour des rapports mutuellement avantageux entre secteur public d'ESR et recherche industrielle/innovation, sans sujétion d'un secteur à l'autre, sur la base du volontariat.

8. MOBILISER DE NOUVEAUX FINANCEMENTS. Nous voulons obtenir de l’État le remboursement de sa dette de 1 milliard aux Parisiens. Nous agirons pour de nouvelles conditions d'emprunt en dehors du marché financier, avec des taux d'intérêt bas pour les entreprises qui veulent investir en développant l’emploi et la formation, ainsi que pour le financement de nouveaux services et équipements publics.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 10:12



Notre arrondissement constitue un tissu urbain exceptionnel d'établissements publics d'Enseignement Supérieur et de Recherche, de Grandes Ecoles, de librairies de tous ordres, de cinémas, de musées, de bibliothèques. Le Quartier Latin, avec près de 90 000 étudiants et plusieurs écoles d'ingénieurs déploie une créativité intellectuelle et culturelle sans pareille. Pourtant, ses habitants, ses salariés, ses PME et TPE souffrent de la spéculation immobilière, qui s'ajoute aux effets de la crise du capitalisme. Près de 6000 habitants du Ve sont au chômage, la moitié des familles disposent de moins de 33 000 € par an.

Les communistes veulent contribuer à la fois à rendre la ville plus abordable pour les habitants et les salariés qui travaillent dans le 5è et en même temps renforcer le rayonnement intellectuel de notre Quartier. Ils veulent faire baisser les loyers et les prix de l'immobilier, ils veulent défendre les infrastructures publiques prestigieuses et leurs personnels. Ils veulent pérenniser l’avenir des petits commerces, des petites entreprises et des structures culturelles du quartier.

Les plans de déménagement du Quartier Latin de grands établissements d’enseignement supérieur décidés sans consultation et sans perspectives claires de reconstruction, inquiètent pour l’avenir de l’université comme celui du quartier latin, comme ils inquiètent les personnels, les habitants du 5è. Nous voulons en discuter démocratiquement. Cela concerne notamment Censier et l’AgroParisTech. Ce seraient des milliers (88 000 étudiants), sans compter les professeurs et les personnels qui quitteraient le quartier.

Quels enjeux pour l'emploi, le développement économique et la vie dans le 5è?

Les communistes du Ve arrondissement souhaitent donner la parole aux premiers concernés : les habitants du quartier, les enseignants, les personnels et les étudiants des universités.
Réunion publique avec

  • Les communistes du 5ème

 

  • Des représentants des personnels et des syndicats de la faculté de Censier et de l’AgroParisTech.


Venez nombreux pour échanger au café Le Sorbon 60 rue des Ecoles

Le 7 mars 2014, à 19h30

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:18

Dans tous les domaines, les communistes parisiens veulent contribuer, dans le prochain Conseil de Paris, à faire baisser le coût de la vie, exorbitant à Paris. En premier, le coût du logement.

Rendre notre ville accessible, cela suppose agir sur la première source de dépense des Parisiens, celle qui a le plus augmenté ces dernières années : le logement. Depuis 2001, les efforts ont été conséquents. Mais dans le même temps, les ravages de la spéculation immobilière ont atteint des sommets.

Les démarches constantes des élus communistes et du Front de Gauche à Paris  n’ont de sens que si nous les  amplifions. C’est pourquoi, nous voulons mettre en œuvre un véritable plan de bataille contre la spéculation immobilière. Ce que nous proposons, c'est une mobilisation tous azimuts, en prenant exemple sur des expériences déjà en cours dans d’autres communes et qui ont été couronnées de succès. Ce qui est possible à Saint-Ouen ou Bagneux doit être possible à Paris. Il convient pour cela d'agir sur tous les leviers.

Le logement social, évidemment : le seuil des 20% fixé par la loi SRU ne doit pas être un maximum, mais un seuil. Il a vocation à être très largement dépassé. Nous ambitionnons 30 % de logement social en 2030. Un chiffre qui correspondrait bien davan - tage à la situation inédite et exceptionnelle que vit Paris aujourd’hui. Amsterdam en a encore davantage – pourquoi se - rions-nous plus timides ? Les Parisiens souffrent d’une pénurie de logements abordables autrement plus considérable. Dans le 7e, le 8e ou le 16e arrondissement, nous stagnons encore à moins de 5 % de logement social.

Mais la mobilisation contre la spéculation concerne aussi le secteur privé, ce qui suppose franchir un pas considérable : Il est temps d'agir efficacement sur les prix de l'immobilier. Car il n'est pas supportable, pas acceptable que dans notre ville des appartements neufs soient mis en vente à 13 000, 14 000 ou 15 000 euros du mètre carré. Comme dans plusieurs villes de banlieue, nous proposons une Charte Promoteurs pour limiter les prix. En matière de location par ailleurs, la régulation des loyers doit aller bien au-delà des mesures prises par la Ministre du Logement dont tout le monde s'accorde à dire qu'elles ne sont pas au niveau et qu'elles peuvent même engendrer des effets pervers dans certains cas : non seulement le plafond fixé par la loi ne réduira les loyers qu'à la marge, mais il pourrait surtout conduire à une augmentation des prix dans certains cas.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 20:12
Le prochain rendez-vous de la campagne des municipales :
Meeting municipal
Mardi 11 février, 18h45
Gymnase des Patriarches
6 place Bernard Halpen (M° Censier)


En présence de Ian Brossat, Anne Hidlago, Marie-Christine Lemardeley, Axel Kahn et Bertrand Delanoë

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 11:13

14 01 livre-programmeL'objectif de la participation communiste à la liste réunissant les principales forces de la gauche  parisienne conduites par Anne Hidalgo (PS) et Ian Brossat (PCF) est d'empêcher la droite de  reprendre Paris, de faire de Paris un pôle de résistances à la politique d’austérité en mettant en  application des mesures de gauche, en particulier pour les services publics, le logement , la  santé, l'eau et l'alimentation. Pour cela, le PCF, membre du Front de Gauche, prend appui sur les éléments de programme municipal faisant l'objet d'un accord signé avec le PS et défend son propre programme « Paris pour tout-e-s : une ville pour l'Humain d'abord ! ».
Dans ces conditions les communistes du 5e arrondissement appellent les électrices et électeurs à voter massivement dès le premier tour des municipales pour la liste d’union conduite par Marie-Christine Lemardeley.
Ce vote n’est aucunement un vote de soutien à la politique menée par Hollande-Ayrault. Il peut contribuer de façon décisive à la victoire à Paris et en particulier à une victoire dans le Ve, portant enfin la gauche à la mairie du Ve en battant la droite locale.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 11:11

Le PCF est préoccupé par la gravité de la situation concernant le respect des droits sexuels et reproductifs, dont l'IVG, en France et en Europe. Le gouvernement espagnol s'apprête à adopter la législation la plus rétrograde en matière de droit à l'avortement depuis les années Franco. Cette concession à l’Eglise et à la droite la plus conservatrice est un terrible retour en arrière. Face à ce projet, les espagnols se mobilisent dans la rue, manifestations géantes durement réprimées par le gouvernement.
Cette menace pour les femmes d'Espagne s'additionne à des régressions effectives en Pologne et dans d'autres pays européens. Il est très inquiétant de voir un peu partout en Europe une montée des intégrismes, entraînant une attaque frontale contre la liberté et l’autonomie des femmes.
En France, pour l'immense majorité des députés du Front National et de l'UMP, les femmes ne pourraient avoir recours à l'IVG qu'en « situation de détresse ». La députée communiste Marie-George Buffet, et avec elle les députés de gauche pour une fois rassemblés,, a défendu devant l'assemblée nationale la suppression de ce passage de la loi qui date de 1975.
Dans les faits, le recul est considérable dans notre pays pour les droits des femmes à disposer de leur corps. La loi dite « Bachelot », conduite dans une logique de rentabilisation, frappe de plein fouet l’offre de soin et particulièrement l’activité des centres IVG (démantèlement des services, suppression de locaux et de personnels).
Nous voulons une Europe qui garantisse dans la loi et dans sa politique de santé le droit à la maternité choisie. Nous serons en France, en Espagne et ailleurs en Europe dans la rue le 1er février pour rappeler que l'avortement est un droit pour toutes.

Repost 0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:18

14_01_livre-programme.png
C’est un véritable chantage à l’emploi que mènent les patrons des grandes enseignes. L’interdiction du travail du dimanche a été et reste une conquête sociale majeure. Son autorisation nous ramènerait au 19eme siècle. Ce n'est pas en revenant sur cette avancée sociale, que l'on pourra faire face à la crise économique actuelle, conséquence des politiques d'austérité, de précarisation des emplois et de baisse des salaires.
Ce n'est pas par la dérégulation du temps de travail (remise en cause de la durée légale comme des limites imposées à la durée quotidienne par le travail au forfait) que l'on pourra faire face à l'avènement nécessaire d'un développement humain, durable, centré sur les connaissances et compétences des salariés, l'accès de tous à la culture, la démocratie et le progrès social.


Proposition n°37 issue du programme élections municipales, « Paris pour tou-te-s  » : Les communistes refusent l'extension du travail dominical, réclamée par une partie du patronat parisien. Cela dégraderait considérablement les conditions de travail des salariés du commerce. Aucune nouvelle zone touristique ne doit être créée.

14 01 31 debat

Débat vendredi 31 janvier (18h-21h), Espace Niemeyer, 6 av. Mathurin Moreau (Métro Colonel Fabien)

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:08

14_01_27_debat.jpg

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 15:26

  La ville est notre bien commun. C’est la raison pour laquelle un certain nombre de services liés à la vie en ville ne sauraient relever d’une gestion autre que publique. Plus que jamais, en cette période de crise, le service public est le garant de l'égalité d'accès aux droits fondamentaux.

Paris a fait l’expérience de la privatisation de ses services publics dans les années 80 et 90, favorisée par la proximité entre la droite alors aux responsabilités et un certain nombre d’entreprises privées. La privatisation de l’eau à Paris a été exemplaire de ces dérives : 450% d’augmentation au mètre cube et un réseau mal entretenu : il fallait bien dégager des profits. Réclamée par les élus communistes, la remunicipalisation a permis enfin une baisse des prix.

Les Parisiens doivent se réapproprier les services de leur ville. Il faut redynamiser et relancer les services publics :

Proposition n° 1 : Préserver et renforcer les services publics existants. Alors que les politiques d'austérité gouvernementales mettent à mal les services publics d’État, notre ville doit se mobiliser pour éviter cette casse et obtenir leur maintien (santé, énergie, …). En matière de services publics municipaux, nous devons maintenir et intensifier nos efforts par exemple en direction de la petite enfance, en plus de redynamiser les transports publics ou encore en développant et créant dans tous les quartiers des services publics culturels de très grande proximité.

Proposition n° 2 : D'étendre le champ des services publics. Cela vaut pour la collecte des déchets, aujourd’hui partagée entre public et privé selon les arrondissements. Les déchets sont un enjeu très important de la vie urbaine moderne. Paris doit s’engager pour une remunicipalisation complète, dans l'ensemble des arron - dissements. Comme à Berlin, toute la chaîne – de la collecte au retraitement – doit relever du service public. De même, nous voulons engager un plan d'embauche de personnels pour le nettoiement afin d'améliorer le fonctionnement des services de propreté.

Proposition n° 3 : Se donner les moyens nécessaires pour développer les services et les équipements publics (culturels, sportifs, sociaux, pour la jeunesse, la petite enfance, …) à Paris. Pour lever l'obstacle du manque de place, nous proposons d’inscrire dans le Plan Local d’Urbanisme des réserves pour équipements publics sur tous les terrains susceptibles d’évoluer pour qu’ils soient protégés de la spéculation.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article