Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 11:00

 

 

Les cafés politiques du PCF du Vème arrondissement : Réunion publique du Front de Gauche

Lundi 9 décembre 2013 à partir de 19h00
au Café du Val de Grâce, 137 boulevard Saint Michel
(M° Luxembourg / Port Royal)

 

"Le FN de Marine reste le parti anti-social de Jean-Marie"

avec Nasser Mansouri-Guilani, économiste, syndicaliste

Section Communiste du Ve arrondissement : pcf5.paris@gmail.com

 

 

vieilles et nouvelles recettes pour relooker le capitalisme

Pour le combattre : changer la politique à gauche !

 

Alors que le gouvernement Hollande- Ayrault mène une politique de plus en plus favorable au patronat, au détriment des salariés, de l'emploi et de la protection sociale, le FN surfe sur le désarroi, la souffrance et les peurs de déclassement des travailleurs pour s’imposer dans les urnes. Avec les résultats aux élections partielles de Villeneuve-sur-Lot, de Beauvais et de Brignoles, avec l’échec des stratégies de « fronts républicains », avec les discours et pratiques du ministre de l’Intérieur sur les « Roms » et les sans-papiers… monte aujourd’hui en France un climat aux relents racistes et réactionnaires. Cela peut conduire au recul de la démocratie, des valeurs de solidarité et à la régression sociale. Si les médias n’ont de cesse de parler du « changement d’orientation » du FN avec la présidence de Marine Le Pen, les fondements du programme du parti d’extrême-droite demeurent inchangés.

Dévoiler ce que recouvre la tentative de séduction du FN est aujourd’hui un enjeu énorme pour les travailleurs et pour la démocratie.

En récupérant en paroles certains mots d’ordre de forces de gauche, par exemple contre l'Europe libérale, l’extrême droite cherche à gagner les voix des déçus et des laissés-pour-comptes, non pour résoudre leurs problèmes, mais pour renforcer le système d’exploitation capitaliste.

Pourquoi le parti de Marine Le Pen est-il toujours le parti réactionnaire et ségrégationniste de son père… Pourquoi ne peut-on pas parler de « programme du FN » mais toujours de démagogie, de cynisme et de promesses gratuites et dangereuses… Pourquoi le FN veut détruire notre modèle social français…

Dans quel but le FN récupère-t-il certains mots d’ordre à gauche ? Quels intérêts sert-il avec ses quelques mesures économiques (sortie de l’euro, protectionnisme et préférence nationale)?

Quelles responsabilités du contexte politique, social et économique actuel dans la résurgence d'idées de l’extrême-droite ? Assiste-t-on à une droitisation de la société ou à celle de l'offre politique ? Comment faire face à cette mécanique folle et opposer à la logique capitaliste xénophobe et réactionnaire du FN celle du progrès humain et de l’émancipation de tous ?

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 20:45

Le président Hollande, en visite en Israël n'a pas eu l’audace de regarder la situation en Palestine en face. 20 ans après la signature des accords d'Oslo, le « processus de paix » n'est plus qu'une coquille vide. Chaque semaine, le gouvernement israélien annonce l'implantation de nouvelles colonies. Il poursuit inlassablement son programme de démolition des maisons palestiniennes à Jérusalem-Est. La « barrière de sécurité », véritable frontière imposée unilatéralement le long du Jourdain se renforce. Le blocus de Gaza continue. Les Bédouins sont regroupés de force et leurs villages sont rasés.


Le président Hollande, confirmant le virage de la politique étrangère française engagé par Sarkozy, a fermé les yeux sur cette situation. Accompagné de chefs d'entreprises, il a aussi oublié de rappeler que les investissements dans les colonies sont illégaux au regard du droit international au risque d’entacher l'image de notre pays sur la scène internationale. La France freine l'application des lignes directrices de l'UE qui considère les colonies comme illégales.

L'existence d'un État palestinien souverain dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale et le règlement de la question des réfugiés conformément à la résolution 194 de l'ONU sont les clés de la paix en Israël / Palestine et dans le Proche Orient plus largement. Toute solution qui prétendrait imposer au faible le droit du plus fort serait illusoire et génératrice de chaos.

Les communistes veulent que la France déploie tous les efforts diplomatiques, politiques et économiques nécessaires pour promouvoir le développement de la Palestine, la reconnaissance de l'État palestinien, la paix et le désarmement, ainsi que la dénucléarisation de la région, pour faire respecter le droit international avec l'arrêt de la colonisation, le droit au retour des réfugiés et la libération de Marwan Barghouti, député palestinien, et des 5 000 prisonniers politiques palestiniens retenus par Israël.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Internationalisme
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 22:39

Dès l’année dernière, les enseignants parisiens ont alerté sur les risques de la réforme des rythmes scolaires. Pourtant, depuis la rentrée, Paris a mis en place les « nouveaux rythmes »… et la confusion règne : les enfants ne quittent jamais l’école à la même heure, les enseignants et les animateurs se disputent les locaux, et plus personne ne sait qui fait quoi. Personnels excédés, animateurs peu formés, enfants désorientés… Ça ne peut pas continuer !


Les élus communistes se sont battus pour que la réforme soit reportée. Ils ont obtenu de premières avancées, notamment concernant le statut des animateurs, mais cela reste insuffisant. C’est pourquoi les communistes ont pris toute leur place dans les actions des 14 et 16 novembre aux côtés de tous ceux qui veulent construire une école de la réussite de tous, à l'échelle du pays comme de la commun.


De toute urgence, la Ville de Paris doit revoir les modalités d’application de la réforme et mettre les moyens nécessaire pour faire cesser le chaos : recruter des animateurs supplémentaires, augmenter les effectifs de personnels de ménage pour des écoles sûres et propres, garantir la présence d’une ASEM par classe de maternelle.

Elle doit exiger un financement et un cadrage national de la réforme. Si on laisse aux communes ou aux familles le soin de financer et d'organiser les nouvelles activités périscolaires, les inégalités vont exploser entre communes riches et communes pauvres, quartiers populaires et quartiers riches.

 

Partenariat avec des compagnies de théâtre, opération « l’art pour grandir », ateliers sciences… Ces actions doivent être coordonnées au niveau parisien pour assurer l’égalité de tous les enfants de Paris. Dans la concertation avec les acteurs concernés, construisons un projet éducatif de progrès pour la ville : un projet qui se donne pour objectif d’en finir avec les inégalités d’accès à la culture et au sport sur le territoire parisien, pour que tous les enfants se développent dans un environnement culturel riche et divers, qui les aidera à réussir à l’école.

 

Le Parti communiste ne laissera pas la droite jouer les pompiers pyromanes ! Hier, elle voulait toujours moins d’école, supprimant des postes et des heures de classe. Et aujourd’hui, elle voudrait récupérer le mécontentement des enseignants, des personnels et des familles. Mais hier comme aujourd’hui, ce que réclament les acteurs de l’éducation, c’est plus et mieux d’école : un service public renforcé pour la réussite de tous les enfants. Après ce que la droite a fait à la France, nous ne lui laisserons pas Paris ! Pour gagner, la gauche doit entendre les exigences qui montent, refuser les politiques d’austérité et faire le choix de l’égalité, d’une ville pour tous et toutes. C’est le combat des communistes et c’est avec cette ambition qu'ils ont rejoint la liste menée par Anne Hidalgo.

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Éducation
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 14:09

Changement de lieu ce soir.

 

Les cafés politiques du Ve arrondissement : Réunion publique du Front de Gauche

Mercredi 27 novembre 2013 19h30
au Café
Le gamin de paris, 139 boulevard Saint Michel (M° Luxembourg / Port Royal)

"Pour Une Réforme De Toute La Fiscalité"

avec Jean-Marc Durand, économiste de la commission économique du PCF

Section Communiste du Ve arrondissement : pcf5.paris@gmail.com

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Fiscalité
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 19:44

Contre l’injustice fiscale et sociale, le Front de gauche appelle à une grande marche le dimanche 1er décembre à Paris pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA. Cette marche se dirigera depuis la Place d'Italie (13h30) vers le « portique » de Bercy, symbole de la politique du gouvernement Ayrault plus favorable au Medef et à la finance qu’aux salariés et à la grande masse de la population.

 

Alors que François Hollande avait promis une réforme de la fiscalité pour plus de justice, c'est tout le contraire. En 2013, le nombre de foyers fiscaux a augmenté de 10 %, mettant à contribution 1,8 millions de foyers souvent modestes jusque là épargnés. Dès janvier 2014, l'augmentation de la TVA décidée par le gouvernement va opérer une ponction de 7 milliards supplémentaires sur les ménages. Tout ça pour financer les exonérations fiscales nouvelles de 20 milliards d'euros que le Medef a exigé et obtenu du gouvernement. Ça suffit ! Pour le Front de gauche, l'impôt est un levier décisif au service de l'efficacité économique et sociale, à la condition qu'il soit juste. Les ménages moyens et modestes ne veulent plus payer les passe-droits et ruses fiscales des grands patrons et des grandes entreprises.

Une telle réforme est possible, c'est une question de volonté politique. Le 1er décembre prochain, marchons ensemble pour une révolution fiscale, pour la taxation du capital et l'annulation de la hausse de la TVA !


Chiffres clés …

Nombre de foyers nouvellement imposables en 2013
1,8 Millions

Coût pour les ménages de la hausse de la TVA

7 Milliards €

Exonérations fiscales et sociales des entreprises

200 Milliards €

Évasion fiscale chaque année

60 Milliards €

* Intérêts bancaires et financiers + dividendes

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Fiscalité
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 19:42

noname

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Internationalisme
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 22:45

 

Les cafés politiques du Ve arrondissement : Réunion publique du Front de Gauche

Mercredi 27 novembre 2013 19h30
au Café du Val de Grâce, 137 boulevard Saint Michel
(M° Luxembourg / Port Royal)

"Pour Une Réforme De Toute La Fiscalité"

avec Jean-Marc Durand, économiste de la commission économique du PCF

Section Communiste du Ve arrondissement : pcf5.paris@gmail.com

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Fiscalité
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:29

A l'initiative des associations antillaises Collectifdom et CM98, auxquels se sont joint syndicats et associations de défense des libertés et droits humains.


Avec les nouvelles attaques racistes contre la ministre de la Justice, un climat nauséabond continue de s'installer dans le pays. Nous condamnons solennellement cette dérive raciste, de même que les actes et propos qui en ont permis la maturation. Alors que la France doit affronter les énormes défis liés à la dégradation économique, au chômage et aux inégalités, face à ceux et à celles qui veulent aviver les souffrances sociales, les peurs et les colères, nous nous dressons pour affirmer avec force : la République n’a d’avenir qu'égale, solidaire et fraternelle. Affirmons le avec force dans la rue le 30 novembre !

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Luttes et propositions
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:28

 

L'avenir du quartier mérite un débat démocratique !


La droite a porté des coups sévères à l'Université et la Recherche. Ils ont appliqué la politique libérale européenne. Avec la LRU, ils ont réduit le CNRS à une agence de moyens ; condamné les universités à la faillite au nom d'une soi-disante autonomie, réduite à l'autonomie de la misère lorsque les fonds sont coupés ; court-circuité les instances démocratiques. Ils ont généralisé la recherche sur projet finalisé à court terme, avec explosion de la précarité des jeunes scientifiques. Pourquoi ce saccage ? Pour plaire au MEDEF ! Les grandes entreprises économisent sur leurs frais de recherche et de formation, elles veulent que le secteur public travaille pour elles.


Le gouvernement actuel, et la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche poursuit aujourd’hui la même politique, reprenant à son compte les dogmes de la droite et du patronat. Le PCF dénonce et combat cette orientation catastrophique. Les députés communistes ont notamment voté contre la loi Fiorasso qui n'opérait aucune véritable rupture avec la LRU de Pécresse et Sarkozy.

 


Le dernier avatar de cette cuisine a frappé le 18 octobre à Censier. Invoquant le très réel danger dû à l'amiante, Mme Fioraso émet un oukase : Paris 3 déménagera à Picpus en 2018 ! Personne, ni à l'université, ni dans l'arrondissement n'a été en mesure de débattre des raisons de ce déménagement définitif. On nous dit que le retour de Paris 3 serait plus cher qu'un déménagement à Picpus. Où sont les preuves, les chiffres, les budgets ? On se félicite qu'une décision soit enfin prise pour un problème qui traîne depuis dix ans... Certes, mais depuis mai 2012, n'y avait-il pas le temps de consulter les structures démocratiques, d'organiser un débat avec les associations, les syndicats, les élus de l'arrondissement ? Faut-il rappeler que les solutions trouvées dans les dernières années pour reloger Censier à Jussieu ou à Poliveau ont été systématiquement enterrées ?


Un vœu déposé par le PS au Conseil d'arrondissement du 5ème souhaite « un grand projet d'intérêt général autour de l'Enseignement Supérieur de la recherche, de la vie étudiante, du logement » et y mêle l'invocation à « l'innovation ». Mais on sait ce que signifie l' « innovation » dans la bouche des dirigeants actuels : c'est le financement par les budgets publics du transfert des connaissances dans des applications rentables pour les entreprises qui préfèrent aujourd'hui investir leurs profits dans la finance.


Et si la Mairie a les moyens de rebâtir Censier, pourquoi ne pas y réinstaller l’université Paris 3 après les travaux ?


Les communistes demandent que les éléments du débat soient mis à la disposition de tous. Ils veulent contribuer au débat avec les populations, les étudiants et les enseignants-chercheurs concernés Ils souhaitent, dans l'intérêt de l'efficacité intellectuelle, du tissu universitaire cohérent qui existe encore au Quartier Latin, que l'éventualité soit envisagée du retour de Paris 3 sur Censier, après déménagement dans des locaux provisoires et reconstruction du site. L’université a besoin du Quartier latin et le Quartier latin a besoin de l’université.

Les communistes du 5ème arrondissement veulent que la droite revancharde soit battue, que Paris soit aux avant-postes d’une réorientation de gauche des choix politiques ; ils veulent peser pour une véritable politique de gauche aux municipales, une politique anti-austérité. Les électeurs du 5ème peuvent faire confiance aux communistes pour défendre demain, dans les arrondissements et au Conseil de Paris, une politique pleinement démocratique qui s'appuie sur les aspirations que nos concitoyens expriment.

Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:23

meetingmunicipales.jpg

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Municipales
commenter cet article