Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

/ / /

Ar5m.jpg… y a Malabar.

C’est le slogan de mon enfance et pourtant aujourd’hui force est de constater que malgré le ras -le -bol général, le blond bodybuildé dans son T-shirt moulant jaune est absent. Alors comptons sur nous.





Redonner un sens au mot démocratie.

Aujourd’hui, c’est la société tout entière qui est en danger et les attaques sont multiples. Mais aussi variées qu’elles soient, elles portent toutes en germe un même modèle, une cohérence : la casse de la solidarité, le culte de l’individualisme. On nous condamne à l’isolement, à la honte, à la jalousie, à la concurrence (non faussée). Seul dans la foule : seul devant la télé qui lave les cerveaux plus blancs que blancs seul face à notre patron, seul devant le médecin, seul devant le banquier, seul dans le métro, seul sur notre Vélib’… et pourtant nous sommes si nombreux ! Si nombreux à avoir droit à la dignité humaine, à un système de santé et de retraite solidaire, un système éducatif égalitaire, un service public qui nous assure des transports, de l’eau, du gaz, de l’électricité, du courrier, une vie culturelle, théâtrale, musicale, artistique, qu’on habite au fin fond de la Creuse ou au centre de Paris. Nous y avons droit et nous avons droit à nous rassembler  pour défendre les acquis chèrement conquis par nos parents, nos grands-parents, poursuivre la progression qu’ils ont initiée vers une société d’égalité des droits. Non à la régression sociale ! Il faut lutter et ne pas se résigner, redonner son sens au mot « démocratie ». Le peuple citoyen possède un pouvoir incontestable qu’on tente de dévoyer de la façon la plus sournoise : nous avons le droit de vote, le droit de décider pour nous-mêmes et nos enfants de ce que nous voulons.

Pourquoi ? Pourquoi M. le président Nicolas Sarkozy, si soucieux du peuple français fait-il autant de mécontents ?

Aujourd’hui en allumant la télévision, en ouvrant la radio, on entend des annonces de manifestations, de mécontentement, de protestations : les internes en médecine, les magistrats, les pêcheurs, les chercheurs, les enseignants, les étudiants, les journalistes, les notaires, les danseurs-étoiles, les intermittents du spectacle, les routiers, les sans-papiers, les mal-logés, les cheminots, la RATP, les stewards et hôtesses, les gendarmes et les policiers. En revanche, les bénéficiaires du bouclier fiscal se font discrets…

La volonté gouvernementale est de diviser pour mieux régner, faire jouer le corporatisme, mais nous ne sommes pas dupes et nous ne nous laisserons pas faire !

Aujourd’hui les universités organisent la lutte partout en France: 15 ont voté la grève, une trentaine sont mobilisées pour dire non à la loi d’autonomie des universités ; dire non la mise en concurrence des facs, à la recherche de la rentabilité des formations, à l’intervention de chefs d’entreprise dans le choix des filières et de leur programme d’enseignement, dire non au droit de veto du président d’université pour le recrutement des personnels, dire non à la précarisation des personnels et des étudiants, non à la possibilité pour un  président d’université de vendre les bâtiments quand il ne pourra plus en payer le chauffage, le téléphone, ou le désamiantage . Il faut se battre pour que l’université assure un emploi certes mais surtout une émancipation et un épanouissement personnel, que l’université demeure le lieu de construction de la citoyenneté et de l’esprit critique. Ces attaques contre l’université vont de pair avec la casse du service public et le démantèlement d’un modèle de société hérité du Conseil National de la Résistance, savamment préparés et orchestrés par les gouvernements successifs, c’est pour cela que les communistes sont solidaires et participeront aux journées de mobilisation à venir.

Vers les commentaires...

Partager cette page

Repost 0
Published by