Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

/ / /
Le durcissement des conditions du droit d’asile et du regroupement familial.

Souvenons-nous, l’automne dernier, soufflait un vent de protestation contre le projet de loi Hortefeux. Les tests ADN ont le plus marqué. Comment rester indifférent à un amendement qui affirmait que, pour les étrangers (et seulement pour eux !) la filiation pouvait n’être qu’une question biologique ?

Mais au-delà de l’éthique, c’était avant tout la vie de milliers de personnes que cette loi balayait. A force de « durcir » le regroupement familial et le droit d’asile, la droite a fini par les rendre impossible. Le ministre de l’intérieur exige aux immigrés une maîtrise réelle de la langue française avant leur arrivée en France. La logique de l’intégration s’inverse. C’est en s’intégrant qu’on apprend une langue. Permettre aux immigrés d’apprendre notre langue, oui, mais exiger l’impossible, non. Il faut s’interroger sur l’exceptionnel durcissement du regroupement familial en France. Interdire le regroupement familial, c’est réduire l’homme à un facteur travail. Qui parmi nous accepterait que son identité se réduise à sa productivité ?...

Des hommes sont sacrifiés pour un chiffre:

25 000 expulsions, le chiffre n’aura pas été atteint pour 2007…catastrophe politique ! Mr Hortefeux ne sait plus comment faire pour atteindre LE chiffre. La pression est mise sur les préfets, la police. On aurait envie de rire quand elle dresse des procès verbaux kafkaïens « un homme d’origine maghrébine se fait arrêter pour avoir traversé hors du passage piéton »,… Mais cette abjecte politique du chiffre, c’est aussi le drame des expulsions dans les écoles primaires, des personnes désespérées qui se jettent du haut de leur immeuble.

La naturalisation devient une histoire d’entreprise :

Plus récemment, le gouvernement annonce que les chefs d’entreprise pourraient désormais présenter le dossier de certains de leurs employés sans papiers pour demander leur naturalisation sans encourir le risque d’être poursuivi par la justice. Mr Hortefeux préfère « régler le problème des sans papiers avec les entreprises plutôt qu’avec les associations » (sic). Quel pouvoir mis entre les mains de ces patrons hors la loi face à leurs employés sans papiers !

En finir avec une logique inhumaine.

Une seule logique, un seul objectif derrière toute ces mesures…un objectif qui n’est jamais exprimé clairement : précariser de plus en plus les sans papiers, légalement et économiquement, pour en faire le travailleur idéal du libéralisme de la droite actuelle : le précaire extrême, sans droit, sans protection, sous pression policière permanente.

Il est temps de mettre fin à la folie humaine dans laquelle la France s’est engagée. L’immigration n’est pas un problème, un mal à éradiquer pas plus qu’un moyen, une masse de main d’œuvre au service de la croissance. L’immigration, c’est avant tout des histoires d’hommes et de femmes, une histoire humaine.

Les communistes du 5e vous invitent...

 
IMMIGRATION, IDENTITE NATIONALE,
QUELLE LOGIQUE DERRIERE LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT ?

avec
Catherine Ballestero (MRAP)
Emmanuel Terray (anthropologue, EHESS)

MARDI 29 JANVIER 18H30
CAFE VAL DE GRACE, 137 BVD SAINT MICHEL

Partager cette page

Repost 0
Published by