Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

/ / /


L’année 2007 a été marquée par la victoire de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles. Victoire d’autant plus grave pour le peuple français qu’elle s’est construite sur les ruines de la gauche : le vote utile en faveur de Ségolène Royal, tout en laminant tous les autres partis de gauche, n’a pas pu masquer l’incapacité du Parti Socialiste à proposer un vrai projet de société. Le rapide ralliement de nombreux dirigeants socialistes au projet de Nicolas Sarkozy, la nomination de Dominique Strauss Kahn à la tête du FMI, ont encore aggravé la débâcle.

Depuis, les coups pleuvent. Mais la résistance s’organise : à tous ceux qui luttent, à tous ceux qui subissent la politique de la droite et l’impuissance des socialistes, les communistes du cinquième arrondissement souhaitent une bonne année 2008, une année de luttes victorieuses.

 Universités : ça n’est pas terminé !

La réforme « Liberté et Responsabilité des Universités » a provoqué à la fin de 2007 un large mouvement de mécontentement dans les universités. Étudiants et personnels ont affirmé leur volonté d’améliorer le service public d’enseignement supérieur, notamment en lui donnant plus de moyens. Tous continueront à se battre pour une réforme de l’université construite dans la concertation, et qui réponde véritablement aux problèmes de l’université, plutôt que de les aggraver en privatisant les facs et en mettant en place un enseignement supérieur à deux vitesses.

Bonne année aux étudiants, aux chercheurs, aux enseignants, aux personnels techniques et administratifs : leur combat est le nôtre.

École : que va-t-il rester du service public ?

Suppression de la carte scolaire, réduction massive du nombre de postes, diminution du temps passé à l’école avec la généralisation de la semaine de quatre jours… Le gouvernement veut faire des économies sur le dos de l’éducation ! Moins d’heures de cours, des cours moins préparés par des enseignants surchargés d’heures supplémentaires, des classes plus nombreuses… et pour les plus riches, les cours privés ! L’école républicaine se meurt, et les entreprises d’enseignement à domicile se frottent les mains.

Bonne année aux lycéens, aux professeurs, aux parents d’élèves et à tout le personnel éducatif : leur lutte au quotidien pour l’école de la République construit notre avenir et celui de nos enfants.

Étrangers : l’année de la peur

2007 aura aussi été l’année des charters et de la peur pour beaucoup d’étrangers venus vivre en France. En 2007, Madame Chunlan Zhang se jetait par la fenêtre de son appartement pour fuir la police. Elle en est morte. Mais en 2007, des citoyens français, parents d’élèves, enseignants, ont choisi de résister à la peur, à la répression et à l’isolement, et ont affirmé le droit de ceux qui vivent et qui travaillent auprès de nous à vivre et à travailler comme nous : avec les mêmes salaires, les mêmes garanties sociales, et sans la peur de devoir retourner dans un pays qu’ils ont fui, et que leurs enfants n’ont souvent jamais connu.

Bonne année aux travailleurs français et immigrés : leurs intérêts sont les mêmes, qu’ils se battent ensemble !

Pouvoir d’achat : toujours rien ?

En 2007, Nicolas Sarkozy avait promis d’être le président du pouvoir d’achat. Depuis, les prix ne cessent d’augmenter : alimentation, gaz, électricité, loyers… et les salaires ? La droite multiplie les cadeaux aux patrons et aux plus riches, avec les exonérations de charge, le paquet fiscal… Nicolas Sarkozy n’a pas oublié d’augmenter son propre salaire de plus de 200%. Mais pour les travailleurs, qui produisent pourtant toutes les richesses du pays, rien !

Bonne année à tous les travailleurs et à tous ceux qui sont privés d’emploi, à tous ceux dont les fins de mois sont difficiles. Ensemble, construisons une société où ceux qui travaillent pourront décider de ce qu’ils produisent et de pour qui et pour quoi ils le produisent !

Retraites : après les régimes spéciaux, le régime général

En 2007, les cheminots, les électriciens, les gaziers, les danseurs étoiles, et beaucoup d’autres, se sont battus contre la réforme des régimes spéciaux de retraite. Nicolas Sarkozy leur avait dit : il faudra travailler plus longtemps. Mais eux savaient bien qu’on ne les laisserait pas travailler jusqu’à l’âge de la retraite : la pénibilité du travail, mais aussi le manque d’emploi, risquait d’en obliger plus d’un à partir bien avant, avec une pension insuffisante. C’est pourquoi ils se sont battus pour obtenir la garantie d’une retraite décente, et la reconnaissance de la pénibilité du travail.

En 2008, la droite veut réformer le régime général de retraites. Tout le monde devra travailler plus longtemps. Et pour tout le monde, le risque est le même : avec le chômage et la précarité, de moins en moins de travailleurs pourront avoir un emploi jusqu’à l’âge de la retraite, et partir avec une pension complète. Alors après les cheminots, les électriciens, les gaziers, c’est tous ensemble que nous devrons nous battre, pour conserver un système de retraite solidaire permettant à chacun de mener une vie décente.

Bonne année à tous les retraités et à tous les futurs retraités : en 2008, gagnons ensemble le droit à la retraite !

Contrat de travail : l’échec du CNE n’arrête pas Sarkozy !

En 2007, le Contrat de Nouvelle Embauche est mort. Le CPE avait disparu quelques mois plus tôt grâce à la large mobilisation des étudiants et des travailleurs. Le CNE, qui permettait aux patrons de licencier sans motif un travailleur nouvellement embauché, a été condamné en 2007 par les prud’hommes et par l’Organisation Internationale du Travail. Les droits des salariés sont préservés… Mais pas pour longtemps ! Cette condamnation n’a pas en effet arrêté Nicolas Sarkozy qui veut maintenant réformer – « simplifier », dit-il – le Code du Travail, et mettre en place le Contrat Unique d’embauche… qui n’est rien d’autre que la généralisation du CNE et du CPE à l’ensemble des travailleurs !

Bonne année à tous les travailleurs et à tous les futurs travailleurs qui devront se battre cette année pour ne pas devenir une main d’œuvre jetable.

Europe : on se moque du peuple !

Sarkozy l’avait annoncé en 2007 : si personne ne l’en empêche, il le fera en 2008 ! Le président veut faire ratifier par l’Assemblée Nationale et le Sénat le nouveau traité européen, copie conforme du Traité Constitutionnel Européen refusé par 55% des Français le 29 mai 2005. En refusant de procéder à un nouveau référendum, le président bafoue la démocratie et méprise le peuple. Les députés et les sénateurs qui accepteront ce procédé trahiront leurs électeurs.

Bonne année à tous ceux, favorables ou non au traité européen, qui se battront pour que l’Europe soit une construction démocratique, l’œuvre des peuples eux-mêmes !

Monde : face à l’impérialisme américain, un espoir ?

En 2007, Sarkozy a fait allégeance aux Etats-Unis, faisant de la France l’alliée de l’impérialisme américain et de ses guerres. Mais 2008 est l’année de l’espoir : les élections présidentielles américaines permettront peut-être d’en finir avec la dangereuse politique de G. W. Bush. Et ici et là, d’autres puissances émergent, qui rééquilibrent la situation mondiale et font obstacle à l’impérialisme guerrier, mais aussi économique et culturel des Etats-Unis.

Bonne année à tous ceux qui construisent un monde de justice, de paix et de coopération.

Partager cette page

Repost 0
Published by