Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 00:06

L'objectif de la participation communiste à la liste réunissant les principales forces de la gauche parisienne conduites par Anne Hidalgo (PS) et Ian Brossat (PCF) est d'empêcher la droite de reprendre Paris, de faire de Paris un pôle de résistances à la politique d’austérité en mettant en application des mesures de gauche, en particulier pour les services publics,2014 Pascal le logement , la santé, l'eau et l'alimentation. Pour cela, le PCF, membre du Front de Gauche, prend appui sur les éléments de programme municipal faisant l'objet d'un accord signé avec le PS et défend son propre programme « Paris pour tout-e-s : une ville pour l'Humain d'abord ! ».
Dans ces conditions les communistes du 5e arrondissement appellent les électrices et électeurs à voter massivement dès le premier tour des municipales pour la liste d’union conduite par Marie-Christine Lemardeley.
Ce vote n’est aucunement un vote de soutien à la politique menée par Hollande-Ayrault. Il peut contribuer de façon décisive à la victoire à Paris et en particulier à une victoire dans le Ve, portant enfin la gauche à la mairie du Ve en battant la droite locale.
Notre candidat sur la liste conduite par Marie-Christine Lemardeley, Pascal Lederer : « Habitant du Ve depuis 1969, avec une parenthèse dans le 14e entre 1983 et 1998, je suis  physicien, directeur de recherche émérite au CNRS et aujourd'hui doctorant en philosophie des sciences. Je me suis  très tôt engagé dans le combat syndical et dans le mouvement communiste (adhérent au PCF depuis 1969) , pour l'épanouissement de chaque  personnalité humaine, contre toutes les aliénations ».

Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 11:00

 

 

Les cafés politiques du PCF du Vème arrondissement : Réunion publique du Front de Gauche

Lundi 9 décembre 2013 à partir de 19h00
au Café du Val de Grâce, 137 boulevard Saint Michel
(M° Luxembourg / Port Royal)

 

"Le FN de Marine reste le parti anti-social de Jean-Marie"

avec Nasser Mansouri-Guilani, économiste, syndicaliste

Section Communiste du Ve arrondissement : pcf5.paris@gmail.com

 

 

vieilles et nouvelles recettes pour relooker le capitalisme

Pour le combattre : changer la politique à gauche !

 

Alors que le gouvernement Hollande- Ayrault mène une politique de plus en plus favorable au patronat, au détriment des salariés, de l'emploi et de la protection sociale, le FN surfe sur le désarroi, la souffrance et les peurs de déclassement des travailleurs pour s’imposer dans les urnes. Avec les résultats aux élections partielles de Villeneuve-sur-Lot, de Beauvais et de Brignoles, avec l’échec des stratégies de « fronts républicains », avec les discours et pratiques du ministre de l’Intérieur sur les « Roms » et les sans-papiers… monte aujourd’hui en France un climat aux relents racistes et réactionnaires. Cela peut conduire au recul de la démocratie, des valeurs de solidarité et à la régression sociale. Si les médias n’ont de cesse de parler du « changement d’orientation » du FN avec la présidence de Marine Le Pen, les fondements du programme du parti d’extrême-droite demeurent inchangés.

Dévoiler ce que recouvre la tentative de séduction du FN est aujourd’hui un enjeu énorme pour les travailleurs et pour la démocratie.

En récupérant en paroles certains mots d’ordre de forces de gauche, par exemple contre l'Europe libérale, l’extrême droite cherche à gagner les voix des déçus et des laissés-pour-comptes, non pour résoudre leurs problèmes, mais pour renforcer le système d’exploitation capitaliste.

Pourquoi le parti de Marine Le Pen est-il toujours le parti réactionnaire et ségrégationniste de son père… Pourquoi ne peut-on pas parler de « programme du FN » mais toujours de démagogie, de cynisme et de promesses gratuites et dangereuses… Pourquoi le FN veut détruire notre modèle social français…

Dans quel but le FN récupère-t-il certains mots d’ordre à gauche ? Quels intérêts sert-il avec ses quelques mesures économiques (sortie de l’euro, protectionnisme et préférence nationale)?

Quelles responsabilités du contexte politique, social et économique actuel dans la résurgence d'idées de l’extrême-droite ? Assiste-t-on à une droitisation de la société ou à celle de l'offre politique ? Comment faire face à cette mécanique folle et opposer à la logique capitaliste xénophobe et réactionnaire du FN celle du progrès humain et de l’émancipation de tous ?

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 00:43

Le Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e (CJPP5)

 

organise une conférence-débat


  Jeudi 17 Octobre 2013 à 20h30

Centre culturel La CleF

34, rue Daubenton, Paris 5e

 

avec


Alain Gresh,

Journaliste, directeur-adjoint au mensuel Le Monde diplomatique  

 

"Géopolitique du Proche-Orient à l'heure des révolutions arabes - Palestine, Syrie, Egypte"

 


Entrée libre et gratuite (participation aux frais souhaitée)

Métro : Censier-Daubenton,  ou Place Monge,  ou Les Gobelins
Bus : 27, 47

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 09:27

 

Le 23 Mai dernier, le PCF organisait avec les autres composantes du Front de Gauche une assemblée citoyenne sur le thème des élections municipales, en présence de Ian Brossat, président communiste du groupe PCF-PG à la mairie de Paris et de Danielle Simonnet, élue du Parti de Gauche. C'était l'occasion pour eux de revenir sur le bilan de notre groupe lors de la mandature en cours.

Du côté du bilan:

Sous l'impulsion de nos élus, la majorité sortante a repris et amplifié la construction de logements sociaux, chantier largement abandonné par la droite et pourtant crucial dans la lutte contre la spéculation immobilière et pour la mixité sociale.

De nouveaux équipements publics ont été acquis par la municipalité, mais les personnels nécessaires à leur exploitation dans de bonnes conditions n'ont pas été embauchés. Il a été procédé simplement à un redéploiement des employés déjà en fonction, avec ce que cela implique en terme de dégradation des conditions de travail pour eux, et de qualité de service pour les parisiens. La qualité du service public passe par l’embauche de davantage de personnels sous statut de fonctionnaire et par la titularisation des précaires dans ces équipements. C'est ce pour quoi se bat le groupe PCF-PG à la mairie de Paris.

Les enjeux et les urgences:

La municipalité doit contribuer à assurer un service public de la santé de qualité, notamment en luttant contre les fermetures de centres hospitaliers et de centres de santé publics, notamment municipaux et mutualistes, tels que la Mutualité dans le 5ème ou l'Hôtel Dieu juste à côté de chez nous.

L'urgence est aussi à se battre pour renforcer nos écoles et s'opposer aux fermetures de classes, comme dans la maternelle de la rue Buffon. Dans notre quartier, il s'agit de rester attentif au projet de déménagement des collections du Muséum National d'Histoire Naturelle et des écoles d'ingénieurs de notre arrondissement.

La construction de logement sociaux, seul levier au niveau municipal pour enrayer la spéculation qui pousse de façon insensée les loyers et les prix à la hausse, doit être encore encouragée et accélérée.

Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 15:59
C'est avec horreur que nous avons appris l'agression dans la nuit à Paris de Clément Méric, jeune syndicaliste et militant antifasciste.
Ce crime odieux intervient après la recrudescence de l'action de groupuscules d'extrême droite ces dernières semaines. La République ne peut tolérer le développement de ces groupuscules dont le sentiment d'impunité ne cesse de progresser.

Rassemblement en l'hommage de Clément Méric ce jeudi 6 juin à 18h30 Place Saint-Michel.
Soyons Nombreux !

Front de Gauche Vème

Repost 0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 17:22

Assemblée Citoyenne du Front de Gauche

Jeudi 23 mai 19h30, à l'Ecole Normale Supérieure, Salle Cavaillès

(45 Rue d’Ulm 75005 Paris)

En présence des conseillers de Paris Danielle Simonnet (PG) et Ian Brossat (PCF), et des militants du Front de Gauche.

La spéculation immobilière chasse les salarié(e)s et familles de Paris. Les centres de santé ferment, dans le Ve et ailleurs à Paris, comme des services d’urgence ou des hôpitaux, (centre Saint-Victor fermé depuis 2009, centre de l’Epée de bois menacé, Hôtel-Dieu vidé de ses services…). Les classes sont surchargées, voire supprimées (comme à l'école de la rue Buffon), la municipalité a imposé sans concertation une réforme des rythmes aux enseignants et aux parents d'élèves. Le Muséum d’Histoire Naturelle est en danger, l’Agro (rue Claude Bernard) risque d'être transférée hors de Paris.

Quelles perspectives pour les municipales ? D'autres choix sont possibles !

Vous êtes invités à participer aux débats : logement, santé, école, recherche, universités, personnes âgées.

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 01:08

C’est de la tristesse de tous les communistes du 5e arrondissement que nous venons en ce jour de deuil apporter un témoignage.

Bernard nous a quitté  au lendemain de grandes batailles auxquelles il avait participé pendant deux tiers de siècle, porté qu’il était par une inextinguible soif de justice et un insatiable appétit de savoir, celui qu’on acquiert pour soi et celui qu’on transmet aux autres.

Débordant d’énergie il arrivait à conjuguer trois types d’activité. D’abord un investissement personnel dans des études de philosophie. Ensuite un militantisme syndical de haut niveau, puisqu’il fut membre de la direction du Syndicat national des instituteurs de la Seine puis de toute la région parisienne (dans le cadre de la CGT jusqu’en 1954 puis dans celui de la FEN puisque là était alors la masse des enseignants). Enfin un militantisme communiste intense et responsable qui le conduisit au bureau fédéral de Paris où il siégea de 1955 à 1977. Il y était chargé des questions de laïcité et du contact avec les instituteurs. Passionné par les questions internationales, il participa aux quatre festivals de la jeunesse qui se tinrent entre 1947 et 1951 et fut un collaborateur assidu de la Polex, la commission internationale du PCF.

C’est donc tout naturellement qu’il fut dans les années 1960 en charge des questions de laïcité et de rapports avec les enseignants du primaire auprès de la direction du PCF, contribuant ainsi aux avancées programmatiques communistes en la matière, et que simultanément il prit des responsabilités au Mouvement de la paix dont il fut secrétaire du comité parisien de 1971 à 1977 et membre du bureau national de 1971 à 1984. A ce titre il joua un rôle important dans les mobilisations contre la guerre américaine au Viet-Nam. Il fut aussi membre du secrétariat de France-Amérique latine.

Sa carrière professionnelle s’était continuée au milieu de cette fièvre de combats politiques tous conduits sous les drapeaux du savoir partagé, de la justice et de la paix pour tous les peuples et du progrès de l’humanité. Devenu PEGC il se vit bientôt confier des responsabilités de principal de collège qu’il exerça dans l’estime générale des collègues et des parents. Venu habiter dans le 5e arrondissement en 1963 il fut immédiatement choisi par ses camarades pour être secrétaire de l’organisation communiste de l’arrondissement jusqu’en 1969, passant ensuite dans le 6e pour une année. A ce titre il fut de toutes les batailles électorales dans la circonscription, aux municipales de 1965 et aux législatives de 1967 et 1968, réussissant à réunir sur son nom un nombre considérable de suffrages en 1967.

Parvenu à l’age de la retraite en 1983 il demanda à être libéré de toutes ses responsabilités de direction politique mais  resta un fidèle adhérent de base portant partout son universelle curiosité intellectuelle, littéraire et artistique. Ne fut-il pas un des fondateurs de l’association des amis d’Aragon et d’Elsa Triolet ! Ses dernières années furent assombries par le difficile combat qu’il mena pour retarder le glissement de son épouse Denise dans les ténèbres de l’Alzheimer. Mais cette fois encore ce combat pour l’humain il ne le mena pas qu’en solitaire. Il chercha à faire savoir le plus largement possible quelle était la dureté de ce combat et combien cette maladie était un problème de société dont la société toute entière devait prendre la mesure.

Telle fut la vie de ce lutteur pour la raison qui éclaire les esprits et la justice qui galvanise les cœurs.

Repose en paix Bernard. Nous serons nombreux à conserver le souvenir du juste que tu fus.

 

Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:12

Le couple Tibéri a été condamné en appel mardi 12 mars 2013, plus de 15 années après les faits et 2 élections municipales, pour inscription frauduleuse sur les listes électorales du Ve arrondissement. Jean écope de 10 mois de prison avec sursis et de 3 ans d'inéligibilité, Xavière de 9 mois avec sursis. Le système Tibéri est, une fois de plus, mis à nu par la justice. Jean ou Dominique : en 2014 les Tibéri veulent rester à la mairie du Ve pour 6 ans encore ! Inéligible … qu'à cela ne tienne ! Le clan Tibéri affiche sa volonté de garder le contrôle de la place des grands hommes. Jean souhaite placer Dominique, dit « junior », à la tête de son fief en 2014. Le couronnement du père par le fils a lieu alors que fait rage à droite la guerre des places … autour d'un projet municipal pour le moins obscur. Les communistes du Ve arrondissement feront en tous cas campagne contre la dynastie Tibéri et surtout pour empêcher une droite plus que jamais réactionnaire de revenir aux affaires à Paris.

Repost 0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 16:41

Nous avons appris aujourd'hui même le décès de notre camarade Jeannette Schwab, survenu à l'âge de 93 ans.

Vous pourrez lui rendre un dernier hommage ainsi que venir réconforter sa fille, Agnès, jeudi 7 mars à partir de 18h au 137 boulevard Saint Michel (code 3706).
Elle sera ensuite inhumée en Corrèze samedi.

 

Née en 1920, issue d'une famille de cheminots communistes, encouragée par son père elle entrera à l'école normale d'instituteurs puis  reprendra  des études de droits à la faculté du Panthéon. Adhérente depuis 1947, elle devient, dixit un certain Le Pen, « l'égérie du parti communiste ». Elle commence à vendre l'Huma Dimanche à cette époque, activité militante qu'elle a menée sans relâche toute sa vie. Combien d'adhérents, de toutes les générations, ont vendu  avec Jeannette sur les marchés le week-end, combien d'« HD » a t-elle écoulé ?

Jusqu'au bout aussi elle a participé aux activités de la section forçant le respect des plus jeunes adhérents. Jeannette était une militante hors pair.

Jeannette avait rejoint la section Sorbonne de la section du Ve en 1967, aujourd'hui elle nous quitte. A son fils Laurent, à ses 5 petits enfants et à notre camarade, Agnès, nous transmettons toute notre affection.


Le comité de la section du Ve.

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 09:51

Le ministère public a requis mardi dernier (le 20 novembre) 10 mois de prison avec sursis, 10000 euros d'amende et entre 4 et 5 ans d'inéligibilité à l'encontre de l'ancien maire de Paris, Jean Tiberi, jugé en appel dans l'affaire des faux électeurs du 5ème arrondissement.

Repost 0