Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 09:14
Dans la dernière « Lettre aux Communistes » je m’étonne de trouver encore un texte se posant la question suivante : « Faut-il créer un nouveau parti?  Quels contours lui donner ? »(Jacques Chabaliers « Quelles transformations pour le PCF ?»)

L’Assemblée Nationale Extraordinaire du 8 et 9 Décembre 2007 n’a-t-elle donc servi à rien? Pendant 2 jours, il a été dit et redit que oui, les Communistes étaient ouverts à des transformations, des rénovations mais qu’ils voulaient garder LEUR Parti Communiste.

Alors remettre cette question sur le tapis, ce n’est pas faire preuve d’ouverture, c’est faire passer pour rien des jours de préparation, de réunions, quand on prône la souveraineté de l’adhérent.

Ce n’est pas revenir aux fondamentaux, c’est empêcher d’avancer, c’est éviter de poser d’autres questions. Une question comme celle là à 4 mois du congrès laisse penser que soit  elle peut être l’objet du congrès contre l’avis des adhérents, soit le congrès ne servira pas plus que n’a servi l’ANE. Et dans ce cas économisons nous, tout de suite, en paroles, en fatigue et en énervement.

Je trouve même indécent à l’heure des attaques quotidiennes contre le monde du travail de poser cette question, car le monde politique ne s’y tromperait pas, lui, « inventer et créer un nouveau parti » mais ne serait-ce rien d’autre que d’annoncer la disparition du PCF « vous dansiez et bien chantez maintenant :  le PCF est mort ».

Non, les questions à se poser sont ailleurs et pas moins passionnantes :

Comment défendre mieux les travailleurs, chomeurs, retraités etc…?
Comment renforcer le parti?
Comment former les adhérents?
Comment se faire entendre?
Avec qui et quand faire des alliances?

La liste n’est ni close ni exhaustive.
Complétons-la et commençons à y répondre.

Agnès Schwab
Section 5è arrondissement de Paris


Partager cet article
Repost0

commentaires

G
la question du nom et de l'identité du parti sera reposée systématiquement pour détourner l'attention de la question du bilan de l'équipe en place.
Répondre