Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 15:43

Discussion et vote des positions communes issues de l’Assemblée générale de section du 29 septembre 2007 :

« La section du 5e arrondissement ne veut pas voir disparaître le PCF. Nous sommes attachés à la forme parti et au projet communiste, même si nous pensons que l’un comme l’autre doivent être améliorés. Dans cette perspective, nous pensons qu’un changement de nom du PCF ne serait pas efficace. Nous travaillerons à préserve et à développer le PCF, et à lui donner une plus grande efficacité.
Pour cela, nous sommes convaincus qu’il faut améliorer le fonctionnement interne du parti en le rendant plus transparent et plus démocratique. Trop souvent, les militants ont l’impression de ne participer que marginalement aux décisions.
Nous pensons aussi qu’il est nécessaire d’actualiser le projet communiste pour construire un parti viable et efficace. Mais cette actualisation ne doit pas être un abandon. Notre militantisme, notre expérience professionnelle et politique, tout nous montre que la lutte des classes est plus que jamais d’actualité.
Cet attachement à notre organisation ne nous empêche évidemment pas d’affirmer la nécessité d’un rassemblement plus large. Pour mener la bataille des idées, nous avons besoin d’atteindre une taille critique, de réunir le plus de gens possible sur des idées communes. Des alliances stratégiques sur des bases programmatiques sont donc nécessaires. Pour construire ce rassemblement, nous devons partir des luttes. »


Il s’agit, au début de notre assemblée, de gagner du temps en partant des acquis de nos dernières réunions. Ce texte, issu de notre Assemblée générale préparatoire sur le thème « À quoi sert le PCF ? », sera discuté rapidement, éventuellement amendé, de manière à recueillir l’unanimité ou la quasi-unanimité des suffrages. Les débats qui suivront nous permettrons d’aller plus loin dans la réflexion.



Problème 1 : Les causes du déclin du PCF
Rapporteur : Pierre Saly

Les formes du déclin : quel électorat perdons-nous ? à quelles élections ? Peut-on parler de déclin structurel ? Comment rendre compte à la fois de ce déclin et du renforcement militant ? des progressions électorales locales ?
Quelles relations construire entre notre propre déclin et celui de l’ensemble de la gauche, en France et en Europe ? entre ce déclin et la difficulté de toutes les forces de résistance à mobiliser ? Que penser de l’influence de la précarisation du travail sur les capacités à mobiliser ? de la montée de l’individualisme ?
Faut-il imputer notre déclin à des erreurs stratégiques ? Comment définir les stratégies mises en œuvre par la PCF ces dernières années ?
Comment enrayer ce déclin ? Comment articuler renforcement électoral et renforcement militant ? Quelle stratégie mettre en œuvre ?


Problème 2 : Analyse de la société et actualisation du projet communiste
Rapporteur : Marine Roussillon

Comment caractériser la société actuelle ? Comment définir la classe ouvrière aujourd’hui, en France, en Europe et dans le monde ?
Comment analyser la mondialisation capitaliste ? Quel est le rôle du PCF dans le cadre d’une lutte des classes mondialisée ? Comment articuler les réponses nécessaires aux défis de la mondialisation et notre tradition républicaine ?
Comment articuler notre programme et notre projet ? Peut-on avancer un programme à la fois véritablement communiste et réalisable dès aujourd’hui, dans une société capitaliste ?



Problème 3 : Le combat idéologique
Rapporteurs : Cécile Baron et Julien Houles

Quelle est la place des intellectuels dans le Parti ? Quel est le rôle du PCF dans la création et la diffusion de pensées marxistes ?
Comment travailler à la co-élaboration du projet communiste par l’ensemble des communistes, à sa diffusion ? Comment lier travail théorique et militantisme quotidien ?
Quelle formation construire, à la fois accessible et utile aux militants communistes ?
Comment lutter contre l’idéologie dominante diffusée par les médias ? Comment nous adresser aux gens ? À qui devons-nous adresser ? Pouvons-nous utiliser les médias, et comment ?
Comment construire une stratégie de communication adaptée à la fois à notre projet et à notre position spécifique dans le champs politique ?



Problème 4 : Quelle organisation ?

Rapporteur : Agnès Schwab

Quelle est la place du militant dans son parti ? Comment concilier réflexion collective et respect des positions individuelles ? Quelles structures, quel type de fonctionnement, peuvent permettre aux militants d’être véritablement acteurs des décisions de leur parti ?
Quel est le rôle d’un élu communiste ? Quelles doivent être ses relations avec le parti ? avec les militants ?
Quelles peuvent être les relations entre le parti et les autres organisations de résistance : syndicats, associations… Comment travailler ensemble à l’élaboration de propositions et à la réalisation d’objectifs communs ? Quelle est la place des communistes dans ces organisations ? Comment y faire de la politique ?

Partager cet article
Repost0

commentaires