Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:01

Un soutien aux entreprises sans contrepartie, sur le dos de l'emploi, du pouvoir d'achat et des services publics.

Après le rapport Gallois, le plan Ayrault pour relancer la "compétitivité" de l'économie française a d'abord pour vocation de "redonner des marges à nos entreprises". Le crédit d'impôt de 20 milliards d'euros en faveur des entreprises est présenté par le premier ministre  comme une "ardente obligation".


 

Sans condition ni contrôle

Les conditions invoquées par Jean-Marc Ayrault au versement des 20 milliards d'euros pour les entreprises sont floues et peu contraignantes. Les comités d'entreprise devront certes être régulièrement informés de l'utilisation du crédit d'impôt. Un comité de suivi du pacte associant l'Etat et les partenaires sociaux sera mis en place pour dresser  un "constat partagé" sur le bon fonctionnement du dispositif.

Ce n'est pas suffisant. Dans ces conditions, le crédit d'impôts sur les sociétés, va servir à la distribution de dividendes supplémentaires et non à l'investissement productif, à la recherche et à l'emploi.


Pour les salaires et les services publics ; un véritable coup de massue

Le choc est surtout pour celles et ceux qui, 6 mois après la défaite de la droite, attendaient autre chose que cette nouvelle cure d'austérité. Ces 20 milliards de crédit d'impôts aux entreprises seront financés d'une part par une hausse de la TVA, l'impôt le plus injuste car il touche le plus les classes populaires et d'autre part de nouvelles coupes budgétaires dans les services publics.

Le gouvernement devra trouver 10 milliards d'économies dans son budget ainsi que dans celui des collectivités locales. C'est d'autant plus grave qu'on peut craindre un nouveau collectif budgétaire drastique pour coller au dogme du 3% de déficits publics. Soit de nouvelles coupes dans les services publics.

 

L'Humain d'abord

Le PCF, avec le Front de gauche, préconise dans son programme l'Humain d'Abord, la baisse des charges financières d'intérêts et des dividendes qui étouffent le système productif français. Simultanément, il faut soutenir l'emploi, les qualifications et la demande, il faut mettre en place un nouveau crédit pour les investissements matériels et de recherche des entreprises dont le taux d'intérêt serait d'autant plus abaissé que ces investissements programmeraient plus d'emplois et de formation.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 00:21

Pour sortir de la crise : combattre l’austérité ! 

L’austérité c’est quoi ?

L’austérité est un ensemble de politiques économiques et sociales qui organisent :

la baisse des dépenses de l’Etat, la fermeture de services publics (hôpitaux, écoles etc.)

la baisse des prestations de sécurité sociale : retraite, chômage, maladie

la précarisation des travailleurs : licenciements plus faciles («flexibilité»), gel des salaires...

Contre l’austérité, le Front de Gauche propose de relancer l’activité par :

Le partage des richesses : hausse des pensions et des salaires en commençant par le SMIC à 1700 euros, réforme fiscale pour faire payer les plus riches et les grandes entreprises, développement des services publics avec les embauches correspondantes

La planification écologique : relocalisation des productions, réindustrialisation, grands travaux dans l’isolation des bâtiments, les transports collectifs etc.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:40
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale  pour 2013 : la Sécu au pain sec

  Ce budget de la Sécurité sociale s'inscrit dans une marche vers l'austérité. Le gouvernement socialiste n'a pas rompu avec la politique libérale, il y a en grande partie continuité avec la politique du gouvernement précédent. Mais l'austérité ça ne marche pas, cela va aggraver le chômage et donc priver la Sécu de ressources. Ce plan de financement de la Sécurité sociale n'apporte aucune réponse à la crise ; en la creusant il va creuser les déficits sociaux.

 De plus il repose sur des hypothèses économiques fausses pour 2013. L’objectif de croissance est par exemple surestimé. On prévoit 0,8% de croissance (au lieu de 0,3% selon de nombreux organismes de prévisions), ce qui va plomber les rentrées de cotisations d'au minimum 1 milliard d'euros en moins. L'objectif est en réalité de baisser le coût du travail en commençant par les cotisations sociales. On viserait pour commencer à reporter 40 milliards € sur les ménages, soit par la CSG, soit par une taxe écologique.

 

 Une seule vraie ambition : l'attente d'un consensus sur la réforme du financement de la Sécurité sociale avec le Haut conseil pour le financement de la Sécurité sociale. Une véritable réforme structurelle de suppression de cotisations patronales, au nom de la compétitivité, est programmée.

  

Au niveau  des dépenses : beaucoup d'inquiétudes

 Concernant les dépenses de santé et l'offre de soins. On organise l'asphyxie des dépenses de santé, notamment pour l'hôpital (2,7% pour 2013 au lieu des 3% prévus initialement), ce qui sera intenable. Cela va contraindre les hôpitaux  à s’endetter. Il n'y a rien sur la suppression de la tarification à l'activité qui  introduit les critères de gestion du privé à l'hôpital, ni de suppression des forfaits et franchises, ou d’allègement de la charge des patients. Il n'y a pas non plus de suppression des dépassements d'honoraires.

 

  Pour notre part nous  avançons  des  propositions  alternatives  précises pour le financement de la protection sociale largement reprises dans le programme du Front de gauche : L'humain d'abord.


 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 10:25

LA SECTION DU PCF 5ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS
INVITE LES SALARIÉS ET LES HABITANTS DU 5ÈME
À UN CAFÉ POLITIQUE

Mercredi 07/11/12 au café Le Val de Grâce
137 Bd St Michel 75005 Paris
RER B Port-Royal / bus 38 Val de Grace
avec Ian Brossat, élu du 18ème arrondissement, président du groupe communiste et PG (Front de gauche) sur le thème :
Des élus du Front de gauche (PCF et PG) au Conseil de Paris
Pourquoi faire ?





Qu’est ce qu’un budget municipal ? Comment peut-on agir en partant des besoins des populations et des salariés ? Quel bilan de l'action passée ? Quelles perspectives pour le prochain budget ?
Le Logement à Paris
L'Urbanisme, le Grand Paris, quelles critiques ? Quelles propositions alternatives ?
L’avenir des centres de santé ? La santé à Paris / La santé des jeunes
Quels grands enjeux de luttes et de construction ? Quelles propositions communistes et Front de gauche ?
Quelle démocratie citoyenne construire ?

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 14:02

Le Traité pour la Stabilité, la Coopération et la Gouvernance (TSCG) a été ratifié mardi dernier par l'Assemblée et hier (jeudi 11) par le Sénat. Le discours de Pierre Laurent au Sénat avant le vote est en ligne à l'adresse suivante : http://www.pcf.fr/29379

 

Rappelons que ce traité est passé à l'Assemblée avec une majorité absolue de gauche (282 voix) à seulement 8 voix près (les chiffres ici). 59 élus de gauche ont refusé d'approuver le traité.

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 16:28

La dernière Lettre du RAPSE (Réseau d'Action Promouvoir et Sécuriser l'Emploi) propose des argumentaires clairs et concis sur 2 sujets d'actualité :

 

Tout d'abord la situation économique du groupe PSA et sa course desespérée pour obtenir des liquidités qui lui permettraient d'échapper à la pression des marchés ; rappelons que le groupe PSA est sorti du CAC 40 il y a tout juste un mois. La fermeture de l'usine d'Aulnay se fait dans la précipitation alors qu'un dialogue avec les organisations syndicales, porteuses de contre-propositions, est possible.

 

D'autre part des extraits commentés du Traité Européen (TSCG). On y verra entre autres que "les critères de convergence du traité de Maastricht (3% de déficit et 60% de dette)  sont extrêmement durcis alors qu’ils se sont révélés impossible à tenir durant la crise." Le fameux pacte de croissance, rajouté in extremis au traité Merkozy reprend quant à lui "l'idée que le libre échange intégral serait porteur de croissance".

 

Nous ne pouvons donc que vous conseiller la lecture de ce document que vous trouverez au lien suivant.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 23:47

Les téléspectateurs qui n’auraient pas participé à la manifestation du 30 n’en sauront presque rien, tant les media, à part l’Huma, ont minimisé l’importance et la puissance de la manifestation de dimanche dernier à l’appel d’un collectif de 65 organisations, au premier rang desquelles le PCF et le Front de Gauche : c’est une opposition multiforme, politique, syndicale, internationale et citoyenne qui a fait la preuve de sa détermination pour un changement progressiste de politique en France et en Europe. Fortes délégations des ouvriers en lutte contre les plans de licenciement à PSA, Sanofi, Florange, etc., délégations européennes d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, d’Espagne, de Grèce, drapeaux mêlés du PCF du Front de Gauche, de la CGT, du NPA, de Sud, tout montre que l’opposition populaire au traité Merkozy d’austérité, repris intégralement par Hollande et Ayrault, se structure et s’étend : elle va durer, et elle va peser contre la pression du MEDEF, et des partis qui défendent l’oligarchie capitaliste en France et en Europe, de l’UMP à l’extrême droite. Les communistes pour leur part, vont se consacrer à l’élargissement de ce front populaire en formation, pour des réformes démocratiques en France et pour réorienter l’Europe en faveur des peuples. La puissante manifestation du 30 est un bon début pour contraindre, au PS et ailleurs, les partisans de l’austérité ultralibérale au recul.

Suite à cette manifestation, Pierre Laurent a été interviewé sur France Inter dans l'émission Tous politiques de J. F. Achili.

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:47

Un collectif contre le TSCG s'est formé dans les arrondissements 5 et 6 à Paris il y a environ une dizaine de jours à l'initiative de l'UL CGT 5-6, avec les partis du Front de Gauche 5e (PCF, FG, GU, CA), SUD et NPA.
La réunion publique contre le traité, organisée jeudi 27/09 à l'initiative de ce comité, a été un grand succès, à la fois par l'affluence, (entre 150 et 200 participants, bien plus que les Assemblées Citoyennes du FdG lors des élections) avec un grand nombre de jeunes, et par la qualité des débats, animés par Frédéric Lordon et Denis Durand qui répondaient aux questions posées par le public. Une représentante grecque de Syriza, et une autre, portugaise, de Izquierda Unida ont décrit les conséquences sociales dramatiques dans leur pays des politiques d'austérité imposées par la troïka, faisant ainsi le lien entre la critique des politiques économiques sous-tendues par les traités et leurs conséquences en terme de souffrances sociales de masse. L'Humanité a été citée comme le seul quotidien qui contrebat l'idéologie libérale dominante des média.
La section EELV5, elle aussi, est hostile à la ratification du TSCG. Quelque chose de profond se passe dans l'opinion publique, en attestent d’ailleurs les 80.000 participants (chiffre organisateurs) de la manifestation de dimanche 30 septembre.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 19:37
Non au Traité d’austérité
          Mobilisons-nous dans le  5ème contre le Pacte budgétaire !

 

RÉUNION PUBLIQUE  Jeudi 27 septembre 19H

Amphi Rataud à l’École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm

(Rer B Luxembourg, M° Place Monge, Bus 21, 27, 38, 89)

 

Avec  

Frédéric LORDON,  

Membre du collectif des économistes atterrés, directeur de recherche au CNRS

Denis DURAND,

CGT Banque de France, membre du Conseil économique Social et

Environnemental

 

Le président de la République veut faire ratifier au plus vite par le Parlement le Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro, plus connu sous le nom de « Pacte budgétaire », tel qu’il a été signé par Nicolas Sarkozy.

Ce Pacte budgétaire aggrave les politiques néolibérales qui ont mené aux problèmes actuels de la zone euro. En imposant aux Etats un « déficit structurel » inférieur à 0,5 %, il va obliger à des coupes drastiques dans les dépenses publiques.

Économiquement inefficace, ce Pacte budgétaire est socialement insupportable car les programmes d'austérité  aujourd’hui imposés à la Grèce et aux autres pays en difficulté réduisent les protections, accroissent les inégalités, touchent le plus durement les populations les plus précaires - femmes, jeunes, ouvriers, immigré-es - et enfoncent dans la récession, le chômage et le surendettement.

Ce Pacte budgétaire représente un déni démocratique tout en plaçant l’économie sous contrôle de marchés financiers. C’est pourquoi nous et les autres organisations signataires de ce texte dans le 5ème arrondissement refusons ce Pacte budgétaire.

MANIFESTATION CONTRE LE TRAITÉ

à l’appel du collectif national

Dimanche 30 septembre, 13h30 à Nation

Site pour l’appel du collectif national : http://www.stopausterite.org/

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:27

 

_SYL4591-copie-1.JPG

Un débat de qualité

"l'école de la concurrence jusqu'où?" avec _SYL4874.JPGChoukri Ben Ayed,sociologue et co-directeur de l'ouvrage «  L'École, les pièges de la concurrence » et Marie -FrançoiseCourel, universitaire et chercheuse , ancienne  directrice SHS du CNRS.

 

Et un concert de folie!!cAS4913.JPG

 

 Pour finir on chante l'InternationalecAS5186w.jpg

Partager cet article
Repost0