Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 22:39

Dès l’année dernière, les enseignants parisiens ont alerté sur les risques de la réforme des rythmes scolaires. Pourtant, depuis la rentrée, Paris a mis en place les « nouveaux rythmes »… et la confusion règne : les enfants ne quittent jamais l’école à la même heure, les enseignants et les animateurs se disputent les locaux, et plus personne ne sait qui fait quoi. Personnels excédés, animateurs peu formés, enfants désorientés… Ça ne peut pas continuer !


Les élus communistes se sont battus pour que la réforme soit reportée. Ils ont obtenu de premières avancées, notamment concernant le statut des animateurs, mais cela reste insuffisant. C’est pourquoi les communistes ont pris toute leur place dans les actions des 14 et 16 novembre aux côtés de tous ceux qui veulent construire une école de la réussite de tous, à l'échelle du pays comme de la commun.


De toute urgence, la Ville de Paris doit revoir les modalités d’application de la réforme et mettre les moyens nécessaire pour faire cesser le chaos : recruter des animateurs supplémentaires, augmenter les effectifs de personnels de ménage pour des écoles sûres et propres, garantir la présence d’une ASEM par classe de maternelle.

Elle doit exiger un financement et un cadrage national de la réforme. Si on laisse aux communes ou aux familles le soin de financer et d'organiser les nouvelles activités périscolaires, les inégalités vont exploser entre communes riches et communes pauvres, quartiers populaires et quartiers riches.

 

Partenariat avec des compagnies de théâtre, opération « l’art pour grandir », ateliers sciences… Ces actions doivent être coordonnées au niveau parisien pour assurer l’égalité de tous les enfants de Paris. Dans la concertation avec les acteurs concernés, construisons un projet éducatif de progrès pour la ville : un projet qui se donne pour objectif d’en finir avec les inégalités d’accès à la culture et au sport sur le territoire parisien, pour que tous les enfants se développent dans un environnement culturel riche et divers, qui les aidera à réussir à l’école.

 

Le Parti communiste ne laissera pas la droite jouer les pompiers pyromanes ! Hier, elle voulait toujours moins d’école, supprimant des postes et des heures de classe. Et aujourd’hui, elle voudrait récupérer le mécontentement des enseignants, des personnels et des familles. Mais hier comme aujourd’hui, ce que réclament les acteurs de l’éducation, c’est plus et mieux d’école : un service public renforcé pour la réussite de tous les enfants. Après ce que la droite a fait à la France, nous ne lui laisserons pas Paris ! Pour gagner, la gauche doit entendre les exigences qui montent, refuser les politiques d’austérité et faire le choix de l’égalité, d’une ville pour tous et toutes. C’est le combat des communistes et c’est avec cette ambition qu'ils ont rejoint la liste menée par Anne Hidalgo.

Partager cet article
Repost0

commentaires