Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 15:26

  La ville est notre bien commun. C’est la raison pour laquelle un certain nombre de services liés à la vie en ville ne sauraient relever d’une gestion autre que publique. Plus que jamais, en cette période de crise, le service public est le garant de l'égalité d'accès aux droits fondamentaux.

Paris a fait l’expérience de la privatisation de ses services publics dans les années 80 et 90, favorisée par la proximité entre la droite alors aux responsabilités et un certain nombre d’entreprises privées. La privatisation de l’eau à Paris a été exemplaire de ces dérives : 450% d’augmentation au mètre cube et un réseau mal entretenu : il fallait bien dégager des profits. Réclamée par les élus communistes, la remunicipalisation a permis enfin une baisse des prix.

Les Parisiens doivent se réapproprier les services de leur ville. Il faut redynamiser et relancer les services publics :

Proposition n° 1 : Préserver et renforcer les services publics existants. Alors que les politiques d'austérité gouvernementales mettent à mal les services publics d’État, notre ville doit se mobiliser pour éviter cette casse et obtenir leur maintien (santé, énergie, …). En matière de services publics municipaux, nous devons maintenir et intensifier nos efforts par exemple en direction de la petite enfance, en plus de redynamiser les transports publics ou encore en développant et créant dans tous les quartiers des services publics culturels de très grande proximité.

Proposition n° 2 : D'étendre le champ des services publics. Cela vaut pour la collecte des déchets, aujourd’hui partagée entre public et privé selon les arrondissements. Les déchets sont un enjeu très important de la vie urbaine moderne. Paris doit s’engager pour une remunicipalisation complète, dans l'ensemble des arron - dissements. Comme à Berlin, toute la chaîne – de la collecte au retraitement – doit relever du service public. De même, nous voulons engager un plan d'embauche de personnels pour le nettoiement afin d'améliorer le fonctionnement des services de propreté.

Proposition n° 3 : Se donner les moyens nécessaires pour développer les services et les équipements publics (culturels, sportifs, sociaux, pour la jeunesse, la petite enfance, …) à Paris. Pour lever l'obstacle du manque de place, nous proposons d’inscrire dans le Plan Local d’Urbanisme des réserves pour équipements publics sur tous les terrains susceptibles d’évoluer pour qu’ils soient protégés de la spéculation.

Partager cet article
Repost0

commentaires