Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:18

Dans tous les domaines, les communistes parisiens veulent contribuer, dans le prochain Conseil de Paris, à faire baisser le coût de la vie, exorbitant à Paris. En premier, le coût du logement.

Rendre notre ville accessible, cela suppose agir sur la première source de dépense des Parisiens, celle qui a le plus augmenté ces dernières années : le logement. Depuis 2001, les efforts ont été conséquents. Mais dans le même temps, les ravages de la spéculation immobilière ont atteint des sommets.

Les démarches constantes des élus communistes et du Front de Gauche à Paris  n’ont de sens que si nous les  amplifions. C’est pourquoi, nous voulons mettre en œuvre un véritable plan de bataille contre la spéculation immobilière. Ce que nous proposons, c'est une mobilisation tous azimuts, en prenant exemple sur des expériences déjà en cours dans d’autres communes et qui ont été couronnées de succès. Ce qui est possible à Saint-Ouen ou Bagneux doit être possible à Paris. Il convient pour cela d'agir sur tous les leviers.

Le logement social, évidemment : le seuil des 20% fixé par la loi SRU ne doit pas être un maximum, mais un seuil. Il a vocation à être très largement dépassé. Nous ambitionnons 30 % de logement social en 2030. Un chiffre qui correspondrait bien davan - tage à la situation inédite et exceptionnelle que vit Paris aujourd’hui. Amsterdam en a encore davantage – pourquoi se - rions-nous plus timides ? Les Parisiens souffrent d’une pénurie de logements abordables autrement plus considérable. Dans le 7e, le 8e ou le 16e arrondissement, nous stagnons encore à moins de 5 % de logement social.

Mais la mobilisation contre la spéculation concerne aussi le secteur privé, ce qui suppose franchir un pas considérable : Il est temps d'agir efficacement sur les prix de l'immobilier. Car il n'est pas supportable, pas acceptable que dans notre ville des appartements neufs soient mis en vente à 13 000, 14 000 ou 15 000 euros du mètre carré. Comme dans plusieurs villes de banlieue, nous proposons une Charte Promoteurs pour limiter les prix. En matière de location par ailleurs, la régulation des loyers doit aller bien au-delà des mesures prises par la Ministre du Logement dont tout le monde s'accorde à dire qu'elles ne sont pas au niveau et qu'elles peuvent même engendrer des effets pervers dans certains cas : non seulement le plafond fixé par la loi ne réduira les loyers qu'à la marge, mais il pourrait surtout conduire à une augmentation des prix dans certains cas.

Partager cet article
Repost0

commentaires