Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 13:52

 

Sous couvert de « visibilité » dans les « classements internationaux » des universités, le gouvernement a entrepris depuis 2 ans le regroupement des universités françaises dans une trentaine de P.R.E.S. (Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur), censés disposer de la taille critique pour rivaliser avec les plus prestigieuses universités internationales. Cette politique, promue dans le cadre de la loi dite « L.R.U. » (Liberté et Responsabilité des Universités) est essentiellement le prétexte à des fusions techniques des services des différents établissements et à des économies d’échelle :

Paris I se verra ainsi associée entre autres à l’EHESS, à Sup de Co Paris (ESCP), au Conservatoire des Arts et Métiers, dans un ensemble dont la cohérence peut laisser perplexe ; Paris IV entrera avec Paris II (Droit et économie) et Paris VI (Sciences) dans une énorme structure à vocation généraliste.

Il apparaît clairement aujourd’hui que ces regroupements se font au détriment de l’emploi et des conditions de travail des personnels ! Les bibliothécaires de la Sorbonne doivent ainsi faire face à des allongements d’horaires d’ouverture, à effectif égal.

De la même façon, l'Agence Nationale pour la Recherche (ANR) a été créée le 7 février 2005. Dans la logique de la Loi Organique relative aux Lois de Finances (LOLF), elle avait pour mission d'insuffler une nouvelle culture de projet dans le domaine de la Recherche et de favoriser les interactions entre laboratoires publics et laboratoires d'entreprise en développant les partenariats. Ce qui s'accompagne d'une montée en puissance progressive des fonds incitatifs par rapport aux financements récurrents. Ces financements incluent des dépenses de fonctionnement et d'équipement et des dépenses de personnels recrutés sur CDD.

 

 

La logique est identique : développer la précarité et la ‘défonctionnarisation’ dans la Recherche ! 


Partager cet article
Repost0

commentaires