Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 12:02

Penser un monde nouveau dans l’Humanité

 

 Jean-François Gayraud, docteur en droit, auteur de La grande fraude invite à remettre au centre des réflexions la question de la délinquance des élites.  

Extrait
>
Jean François Gayraud.

La criminologie est l’une des clés les plus radicales pour penser les comportements déviants de l’oligarchie financière et les dérives du capitalisme mondialisé. Il y a une concomitance passionnante à étudier entre trois phénomènes: la dérégulation et financiarisation de l’économie; la brutale montée des inégalités socio-économiques; la criminalisation du comportement des élites. Et cette anomie des élites fonctionne à la fois comme une cause et une conséquence de cette dérégulation. Le crime n’est pas un fait marginal, dérisoire et anecdotique à l’âge du chaos libéral, mais un phénomène symptomatique et massif. Les crises financières dans leur dimension criminelle fonctionnent comme une mise à nu d’un système prédateur et anomique. Lorsque l’on utilise une grille de lecture criminologique pour réfléchir aux crises financières, il ne s’agit pas de penser le crime comme une perspective mono-causale, comme seule explication des crises. Ce serait naïf et faux. Mais cela permet de remettre au centre la question de la délinquance des élites. Et ce point de vue est d’autant plus important qu’il est généralement nié et méprisé. Pourquoi, me direz-vous? Il ne faut jamais oublier que ceux qui parlent des crises appartiennent globalement au système des élites. D’où la litanie d’explications lénifiantes et fatalistes, à fondement météorologique sur «la catastrophe» ou managériale sur les «dysfonctionnements»!

 

Avec L’affiche en regard : Henri Gustave Jossot, « Sales gueules »

Partager cet article
Repost0

commentaires