Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 19:08
Une seconde vague de grève de travailleurs sans-papiers vient d’être déclanchée. Dans toute la France, ce sont plusieurs milliers de travailleurs, hommes et femmes qui sont rentrés dans la lutte. Agents de sécurité, cuisiniers, plongeurs, ouvriers du bâtiment, femmes de ménage… Ils travaillent en France depuis des années, payent leurs impôts et participent à la richesse de notre pays.

Pourtant leurs situation est des plus fragile : non seulement ils risquent l’expulsion en cas de contrôle d’identité mais ils sont aussi pénalisés dans leurs conditions de travail. Ils ne peuvent se permettre de refuser une mission ou des heures supplémentaires sous peine d’être licenciés du jour au lendemain, ils ne peuvent pas faire respecter leurs droits les plus élémentaires.

Certains travaillent 7 jours sur 7, sans congés, d’autres font des heures supplémentaires non  payées, leur travail s’effectue souvent dans  des conditions inconfortables voires dangereuses.

Les patrons l’ont bien compris. Il suffit de discuter avec un de ces  travailleurs: leurs  conditions  sont  systématiquement plus difficiles que celles de leurs collègues qui occupent un poste équivalent. Et on se sert d’eux pour mettre tous les travailleurs  en  concurrence : il vaut  mieux  embaucher quelqu’un de corvéable à merci qu’on pourra jeter facilement que quelqu’un qui pourra défendre ses droits!

Les capitaux et les marchandises circulent sans entraves, au grand détriment des travailleurs. Et les travailleurs eux, ont les plus grandes difficultés pour franchir les frontières. Là encore cela contrarie les droits de tous. Ne laissons pas le gouvernement jouer avec la peur de l’autre, avec la soi-disant théorie de « l’appel d’air ». Plusieurs pays Européens ont eu recours à des régularisations massives, y compris  ces dernières semaines comme en Belgique ou en Italie.

Favorisons progressivement les échanges entre pays qui seront favorables à tous. Arrêtons de piller les pays pauvres de leurs richesses en y soutenant des régimes non  démocratiques et en accaparant leurs ressources naturelles.

Régularisation de tous les sans-papiers pour l’intérêt de tous

Le PCF appelle les citoyens à soutenir les travailleurs sans-papiers en allant à leur rencontre sur les piquets de grève et en participant à la solidarité financière.

 

PIQUETS DE GREVES DES TRAVAILLEURS SANS PAPIERS À PARIS.

1er arrondissement :

KFC 31, boulevard Sébastopol

8e arrondissement :

Individuels BTP FNTP 9, rue de Berri

Individuels Restauration FAFIH 3, rue de la Ville-l'Evêque 75008

9e arrondissement :

Individuels intérim SYNERGIE 15, rue de Rome

Individuels intérim CRIT 27, rue de Rome

Individuels intérim CRIT 69, rue de Rome

16e arrondissement :

Potel et Chabot 3, rue Chaillot

ADEC 23, rue la Pérouse

17e arrondissement :

Individuels Nettoyage et sécurité SAMSIC 9, rue Descombes 75017 100

18ième arrondissement :

Société Astn 34 rue Championnet 75018

20e arrondissement :

DMMS 17, rue de Pelleport

TFN 110, rue de l'Ourcq

THIAL LY 50, rue d'Avron

Sururbaine chantier tramway Porte des Lilas

SOUTENENONS LA GREVE DES TRAVAILLEURS SANS PAPIERS !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Benjamin L. 15/10/2009 21:19


Tout à fait d'accord ! Nous soutenons la lutte des travailleurs sans-papiers car, salariés nous-mêmes, nous souhaitons lutter tous ensemble contre les entreprises de division du patronat et
combattre ses prétentions à exploiter toujours plus et casser les droits obtenus grâce à nos luttes en France.
Il s'agit aussi de déjouer la logique de la Loi Hortefeux, qui va tout à fait dans le sens d'une immigration au service du patronat, telle qu'elle est promue au niveau européen. Cette "immigration
choisie" se fait contre l’intérêt de tous les travailleurs et le plus souvent au mépris des droits élémentaires de la personne humaine.


Michelle D. 15/10/2009 19:59


L'UE a programmé l'importation de 20 millions de travailleurs immigrés d'ici 2020.
Son objectif: entretenir un flux régulier de travailleurs prêts, un moment, à accepter des conditions d'exploitation qui permettent d'attaquer les acquis sociaux existant dans les pays de l'UE.
Dans le même temps, les pays d'origine sont saignés de leur main d'oeuvre la plus dynamique, souvent la plus éduquée.
Ne confondons pas la liberté de déplacement des hommes avec le trafic de main d'oeuvre qui correspond à la "liberté" des capitalistes de déplacer leurs capitaux.
Les batailles pour la régularisation des sans-papiers travailleurs n'ont de sens que pour unir tous les travailleurs, français, immigrés, immigrés sans papiers contre la perpétuation de ce système.