Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 12:25

 

Plus de 80 personnes, usagers des centres de santé de la Mutualité et habitants du 5e, se sont rassemblées lundi soir dernier rue Tournefort. Cette mobilisation montre encore une fois la force de l’attachement populaire aux centres de santé de proximité et à la Maison de la Mutualité, lieu de rassemblement historique du mouvement ouvrier.

L’organisation planifiée de la diminution de l’offre de soins de qualité en secteur 1 (sans dépassements d’honoraire) avec tiers-payant dans les centres de santé mais aussi dans le secteur hospitalier (plan du 20 novembre dernier prévoyant 1150 suppressions de poste à l’AP-HP cette année et près de 4000 d’ici 2012) a été au centre des débats. En cause, une logique de dégradation systématique du secteur public hospitalier et de la Sécurité sociale au profit des cliniques privées et des assureurs. Le gouvernement actuel, à travers la loi Bachelot, est le premier responsable de cette dérive conduisant tout droit à un système de médecine à deux vitesses. Les grandes mutuelles, chez qui les « valeurs mutualistes » ne sont plus que de vagues souvenirs ou un argument publicitaire, ont emboité le pas à la ministre de la santé en poussant l’application d’une réforme qui leur fera gagner de nouvelles « parts du marché » de la santé.

Dans le 5e, la logique du profit maximum est à l’œuvre : GL Events, une multinationale spécialisée dans l’événementiel de luxe, à des années lumières du secteur de la santé, a signé un bail de 35 ans, le 6 octobre dernier, pour gérer et « rentabiliser » les bâtiments de la F.M.P. Conséquence immédiate : la Maison de la Mutualité doit devenir un centre de congrès de luxe, occupant toute la place, pour que son taux de rentabilité corresponde à sa situation privilégiée au centre de la capitale. Les activités du centre de santé en seront réduites d’autant avec la suppression d’une dizaine de spécialités et de 73 postes.

Face à ces mauvaises nouvelles, les participants à la réunion publique ont montré leur volonté de combattre par tous les moyens et jusqu’au bout cette liquidation annoncée des activités de santé et de la vocation originelle de la Maison de la Mutualité. La mobilisation des salariés, des usagers, des habitants et des mutualistes ne peut être ignorée ni par les mutuelles, ni par GL Events, ni par le ministère de la santé, ni par la Mairie de Paris. Cette dernière a la possibilité de mettre tout son poids politique dans la bataille en empêchant, dans un premier temps, les travaux de transformation de la Maison de la Mutualité.

Il reste peu de temps pour intervenir mais il n’est pas trop tard ! La lutte se poursuit à un niveau supérieur pour obtenir la révision du plan de transformation de la Maison de la Mutualité et du plan social à la F.M.P.

Défendre les centres de santé de proximité est une priorité ! Cette lutte est étroitement liée à notre mobilisation contre la loi Bachelot et les conséquences désastreuses de son application.

Exigeons :

- le maintien des centres de santé Saint-Victor, de la Maison de la Mutualité et du Moulinet et toutes les spécialités médicales

- le maintien de tous les emplois

- une gestion mutualiste

- le retrait du « plan stratégique » de l’AP-HP

Partager cet article
Repost0

commentaires