Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 16:30

La lutte victorieuse des précaires de Normale Sup’, un cas d’école ?

De novembre 2010 à mai 2011, des salariés contractuels de l’École Normale Supérieure, dans le 5e arrondissement, ont engagé un mouvement de lutte pour obtenir leur titularisation, l’augmentation de leurs salaires et la requalification de leurs emplois, c’est-à-dire la reconnaissance de leur dignité de travailleur. Plusieurs mois de grève, la solidarité sans faille d’une partie des élèves, ainsi que le poids de soutiens venus de toute la France, ont eu raison de l’obstination, des intimidations et de la politique de répression de la direction de cet établissement.

La précarité est le lot de centaines de milliers de salariés du secteur public. Depuis plusieurs décennies, les services de l’État, bien loin d’être épargnés, subissent une politique systématique de dégradation des conditions de travail. Devançant les désirs du patronat, le gouvernement montre le (mauvais) exemple en étant à la pointe de la régression sociale. Renverser cette tendance n’a cependant rien d’impossible comme nous l’a montré cette lutte exemplaire à Normale Sup.

Poursuivre et approfondir la lutte contre la précarité dans les universités est notre objectif !

Quel est l’état des forces qui peuvent s’opposer à la politique de précarisation dans les établissements ? Quels sont nos moyens pour lutter efficacement ? Quelles sont nos perspectives à court et moyen terme ?

Soyons nombreux à venir en débattre avec :

 

  • Jean Quétier (élève normalien, secrétaire FERC Sup CGT de l'E.N.S. pendant la lutte)
  • Hamid Adouane (ancien gréviste, employé du restaurant, actuel secrétaire FERC Sup CGT)
  • Annick Kieffer et Isabelle Clair (membres du réseau PéCRESS – Pour l’étude des conditions de travail dans la recherche et l’enseignement supérieur – et co-auteures de l’ouvrage Recherche précarisée, recherche atomisée publié en avril 2011)

 

Stand « Quartier latin »

(5e/6e arrondissement)

Avenue Marcel Cachin

Samedi 17 septembre à 15h

Partager cet article
Repost0

commentaires