Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:07

P1050843R-copie-1.jpg

Assemblée citoyenne du Front de Gauche 5è, 6è, 7è  
 du 13 février 2012
« Une école de qualité pour tous et partout ».

 Plus de 100 personnes se sont réunies autour du thème de l'école pour tous à l'Espace Saint Michel lundi soir. De nombreux enseignants et chercheurs étaient présents bien sûr, reflétant la forte mobilisation de la communauté enseignante contre la casse systématique de notre école, mais il y avait aussi des lycéens, des étudiants, des parents et des grands parents du quartier. Le débat était animé par Amar Bellal, le candidat du Front de Gauche aux législatives  dans les 5e, 6e et 7e arrondissement de Paris. Marine Roussillon, responsable du réseau école du PCF, a d'abord pris la parole pour détailler  les propositions du Front de Gauche : exigences d'une école de l'égalité, exigences qui s'imposent partout et pour tous les enfants. Elle a ensuite souligné l'importance du cadre national des diplômes, qui seul garantit à chacun ses droits en tant que travailleurs. François Cocq, secrétaire national à l'éducation du PG, sur la question des moyens, a martelé que le Front de Gauche ne se contentera  pas de vider les caisses d'un service public pour panser les plaies de l'éducation nationale. Enfin, Pierre Marsaleix,  représentant syndical, a montré comment la casse du service public de l'éducation constituait l'ultime développement d'une politique capitaliste libérale, poussée aujourd'hui dans sa contradiction : le capital veut à la fois des travailleurs très bien formés, mais asservis. Pour nous le savoir et sa maîtrise  sont un puissant levier d'émancipation. Les trois orateurs, en dénonçant la politique  sarkozyenne de privatisation de l’enseignement à tous les niveaux, ont montré l’insuffisance des propositions de François Hollande, incapable, faute de s’en prendre aux mécanismes fondamentaux de la crise, de satisfaire durablement les besoins de l’école.
À la suite de ces interventions de la tribune, l'assemblée, dont de nombreux travailleurs du quartier, a pris la parole pour évoquer la situation dans différents secteurs et évoquer les propositions émancipatrices du Front de Gauche : démocratisation partout, droits nouveaux des salariés dans les entreprises,  dans les université, au Muséum d'Histoire Naturelle, dans les établissements primaires et secondaires. Partout la même colère, mais nulle part la résignation : tous sont mobilisés et vigilants. La droite a fait beaucoup de mal à l'éducation : tout le monde s'accordait sur les mesures d'urgence à prendre : revenir à un même programme pour tous jusqu’à la fin du collège et relancer le collège unique, en finir avec la LRU et l’ « autonomie » concurrentielle des établissements, en finir avec les suppressions de postes et transférer le crédit impôt-recherche aux laboratoires publics.
Enseignants, parents et enfants : nous avons tous intérêt à une école de qualité, pour tous, de la maternelle à l’Université : c’est ce à quoi s’engage le Front de Gauche et son candidat JL Mélenchon
 

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Paris 5e - dans Éducation
commenter cet article

commentaires