Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 22:57

Plus de 60 personnes étaient réunies mercredi 11 avril à l’Espace Saint Michel pour débattre et enrichir le programme du Front de gauche, L’Humain d’abord.

Une ambiance  à la fois studieuse, chaleureuse et porteuse d’espoir.

Guillaume Etievant, coordinateur de la commission économique du PG, a développé une des propositions phares du Front de Gauche : l’augmentation du SMIC à 1700 € bruts. Il a montré que cette mesure était non seulement possible, mais surtout nécessaire. Elle s’intègre dans la logique de notre projet, qui veut revaloriser tous les salaires pour augmenter la part qui revient au travail dans la valeur ajoutée. Il a insisté sur la nécessité de nouveaux droits des salariés  afin de faire monter les alternatives  aux licenciements et la destruction du code du travail par Sarkozy

Dany Lang, maître de conférences à l’université de paris 13, a centré son intervention sur l’importance de la bataille à mener contre les nouveaux traités européens. L’article 3, et sa fameuse « règle d’or » constitutionalise l’austérité, et condamne les peuples à subir les politiques qui nous ont conduit à la crise. Le Front de Gauche s’oppose à cette règle d’or que le PS a acceptée par son abstention au parlement.

Frédéric Boccara, membre  de la commission économiste du PCF  et du comité de campagne  des économistes autour de Jean- Luc Mélenchon a montré que le programme du Front de Gauche était à la fois radical et graduel : radical car opposé à la logique des marchés financiers qui casse l’emploi, la santé et l’école partout. Graduel, car il s’appuie sur le rapport de force grandissant en Europe où partout la colère des peuples monte contre l’austérité imposée.  Il a particulièrement insisté sur le rôle d’un nouveau crédit et sur  la question des moyens financiers pour mettre en œuvre les objectifs sociaux.

Tous ont insisté sur la nécessaire construction d’un rapport de force et de lutte durant cette campagne électorale et au-delà. Dans la salle des questions fortes ont porté sur la nécessité de répondre au chômage massif, ainsi que sur  la question des moyens financiers et démocratiques  du programme. Une .fiscalité plus juste et  l’élimination des niches fiscales.

Un audit de la dette publique. Au-delà la nécessité de nouveaux critères d’orientation du crédit a été soulignée. La BCE a prêté 1000 milliards d’euros pour « sauver les banques ». Cet argent n’a servi qu’à la spéculation, nous devons reprendre le pouvoir dessus et l’utiliser pour l’emploi, les services publics, le développement social et écologique.

Les moyens de notre ambition, ce sont aussi les moyens humains. Amar Bellal, candidat du Front de Gauche pour la 2nde circonscription de Paris, a insisté sur l’importance de développer de nouveaux droits pour les salariés dans les entreprises, après d’autres intervenants, y compris en liaison avec la planification écologique : nouveaux droits qui doivent permettre de proposer concrètement des propositions alternatives aux plans sociaux du patronat.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article

commentaires

Nemo 19/04/2012 13:26

J'avoue ne pas comprendre comment des militants communistes peuvent soutenir le social-démocrate Mélenchon alors qu'il y a une candidate communiste qui est fière d'etre communiste en la personne de
Nathalie Arthaud. Pour moi, quand on est communiste, on doit voter pour un candidat qui se réclame du communisme donc pour Nathalie Arthaud.