Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:01

Un soutien aux entreprises sans contrepartie, sur le dos de l'emploi, du pouvoir d'achat et des services publics.

Après le rapport Gallois, le plan Ayrault pour relancer la "compétitivité" de l'économie française a d'abord pour vocation de "redonner des marges à nos entreprises". Le crédit d'impôt de 20 milliards d'euros en faveur des entreprises est présenté par le premier ministre  comme une "ardente obligation".


 

Sans condition ni contrôle

Les conditions invoquées par Jean-Marc Ayrault au versement des 20 milliards d'euros pour les entreprises sont floues et peu contraignantes. Les comités d'entreprise devront certes être régulièrement informés de l'utilisation du crédit d'impôt. Un comité de suivi du pacte associant l'Etat et les partenaires sociaux sera mis en place pour dresser  un "constat partagé" sur le bon fonctionnement du dispositif.

Ce n'est pas suffisant. Dans ces conditions, le crédit d'impôts sur les sociétés, va servir à la distribution de dividendes supplémentaires et non à l'investissement productif, à la recherche et à l'emploi.


Pour les salaires et les services publics ; un véritable coup de massue

Le choc est surtout pour celles et ceux qui, 6 mois après la défaite de la droite, attendaient autre chose que cette nouvelle cure d'austérité. Ces 20 milliards de crédit d'impôts aux entreprises seront financés d'une part par une hausse de la TVA, l'impôt le plus injuste car il touche le plus les classes populaires et d'autre part de nouvelles coupes budgétaires dans les services publics.

Le gouvernement devra trouver 10 milliards d'économies dans son budget ainsi que dans celui des collectivités locales. C'est d'autant plus grave qu'on peut craindre un nouveau collectif budgétaire drastique pour coller au dogme du 3% de déficits publics. Soit de nouvelles coupes dans les services publics.

 

L'Humain d'abord

Le PCF, avec le Front de gauche, préconise dans son programme l'Humain d'Abord, la baisse des charges financières d'intérêts et des dividendes qui étouffent le système productif français. Simultanément, il faut soutenir l'emploi, les qualifications et la demande, il faut mettre en place un nouveau crédit pour les investissements matériels et de recherche des entreprises dont le taux d'intérêt serait d'autant plus abaissé que ces investissements programmeraient plus d'emplois et de formation.

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Paris 5e
commenter cet article

commentaires