Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 08:00

L’abstention atteint un record, près de 40%. Le Parti socialiste enregistre une résistance non-négligeable mais il perd sa majorité absolue mais conserve la tête du gouvernement (36% contre 45% en 2005), conséquence d’une politique libérale de plus en plus rejetée par la population.

Jéronimo de Sousa, secrétaire du Parti communiste portugais, a souligné le rôle du parti dans le « recul électoral du PS, avec la perte de la majorité absolue, inséparable de la lutte de résistance et pour les droits que la CDU – alliance électorale traditionnelle entre le PCP, le Parti écologiste et des Républicains de Gauche – a menée ». Pour lui, ce vote-sanction marque une condamnation des « politiques de droite » menées par le gouvernement PS.

Avec 7,90% des suffrages exprimés, 445 000 voix et 15 députés, les résultats du Parti Communiste Portugais marquent une progression du parti. Ce bon résultat électoral dans un climat politique d'hostilité sans précédent au cours des dernières années, marque une nouvelle progression du PCP dans le cadre des élections législatives (6,9% en 2002, 7,4% en 2005, 7,9% en 2009) et fait écho au résultat historique du Parti lors des élections européennes (10,4%).

Le « Bloc de Gauche », rassemblement de forces antilibérales concentrant ses principales attaques sur la gestion autocratiques du PS ont été quant à eux les premiers bénéficiaires du report des voix socialistes (9,8% et 16 députés, soit un doublement de sa représentation au Parlement). Cette formation s’est engagée à mener une lutte sans concession contre la politique du PS au niveau parlementaire.

 

Le PCP ne soutiendra pas non plus le gouvernement socialiste et ne voit d'alternative que « dans la rupture et le changement » qui seront portées dans les mois qui viennent par les « luttes de masse » auxquelles le PCP entend contribuer activement.

Partager cet article
Repost0

commentaires