Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 17:12

Notre pays s’enfonce dans une crise. Le choix de l’austérité, de la compétitivité à tout prix et du dogme de la réduction de la dette et de la dépense publique appauvrissent les peuples de France et d’Europe, cassent les solidarités, aggravent les inégalités et la précarité, empêchent la transition écologique. Ces politiques s’imposent sans les peuples et contre eux. Ces orientations conduisent à l’échec.

Un an après son élection, le divorce est profond entre François Hollande et la majorité des Français qui subissent la crise. Ceux-ci ne se retrouvent pas dans les choix économiques du gouvernement qui se plie aux logiques dominantes de la finance et du patronat, consistant à une captation toujours plus grande par le capital des richesses produites par le travail. Si la loi concernant le mariage pour tous a été votée, et nous nous en félicitons, elle n’efface pas toute une série de choix régressifs comme le « choc de compétitivité » payé par la hausse de la TVA, l’adoption du Traité budgétaire européen et de l’ANI, la poursuite de la casse des services publics, les attaques sur les retraites et la protection sociale, la régularisation extrêmement restrictive des sans-papiers, l’absence d’ambition écologique.

Aucune grande réforme démocratique n’est entreprise pour favoriser l’implication citoyenne, du monde du travail et faire de l’égalité une réalité. Sont abandonnés la loi d’amnistie des syndicalistes, le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales dès 2014, le renforcement du mode d’élection à la proportionnelle, le non cumul des mandats, les droits nouveaux des salariés. Il faut mettre un coup d’arrêt à cette politique, enclencher un processus qui nous permette de changer de cap ! Sans cela l’accroissement continu du chômage et la désespérance sociale risquent d’ouvrir la voie à une droite revancharde et à l’extrême droite.

Mais l’avenir n’est pas joué. Des résistances s’organisent et s’activent, des alternatives se construisent ; il s’agit de renforcer ces mobilisations, de s’appuyer sur ces mouvements profonds de la société pour engager de nouvelles dynamiques majoritaires porteuses d’espoir.

Nous appelons tous ceux et celles qui se retrouvent dans ce constat et ce projet, militant-e-s politiques de gauche, syndicaux et associatifs, intellectuels, artistes, dans le respect de leur diversité, organisations, à se retrouver pour changer les rapports de force, imposer et mettre en œuvre une autre politique, élaborer et porter ensemble des propositions pour la transition vers un nouveau modèle de société écologique, social, féministe et démocratique. Nous appelons à une première étape nationale de ce processus à l’occasion d’Assises le 16 juin.

Partager cet article
Repost0

commentaires