Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 20:02


L’édition 2010 du baccalauréat se termine. Les élèves de terminale ont eu leurs résultats mardi matin. Certains ont passé leurs oraux de rattrapage depuis. Les élèves de première quant à eux auront leurs notes d’épreuves anticipées (en particulier la note de français) lundi prochain.

Quel avenir pour les nouveaux bacheliers ?

Quelles places notre société réserve-t-elle à ces jeunes gens ? Bientôt, ils voudront travailler. Le pourront-ils ? Et à quelles conditions ? On voit bien qu’aujourd’hui les places sont rares, et qu’elles sont réservées avant tout aux Jean Sarkozy et aux Éric Woerth. Il faut avoir de l’argent et surtout des relations dans les milieux d’affaire : être le fils du président de la République tout en épousant l’héritière de Darty ou être ministre du Travail tout en étant lié à l’héritière de L’Oréal.

La question n’est pas celle de l’honnêteté plus ou moins avérée des personnalités mises en cause. Qu’importe au fond de savoir jusqu’à quel point la loi a été mise de côté. De toute façon, c’est l’UMP qui fait la loi. Ce qui compte bien plus, c’est de trouver les moyens de ne pas rester spectateurs impuissants de ce feuilleton politique et judiciaire. La droite sera toujours au service des intérêts privés et des capitalistes. Ne la laissons plus faire !

Quel avenir pour l’école publique ?

Il faut changer la société et reprendre le pouvoir pour donner de l’avenir à ceux qui viennent de passer leur bac. Il faut aussi défendre et développer l’école publique. Le gouvernement la casse à coup de « réformes » et de suppressions de postes massives. Accepter cela, c’est encore une fois renoncer à agir pour donner se donner un avenir.

Partager cet article
Repost0

commentaires