Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:48
Réunis dans un même mouvement unitaire, enseignants-chercheurs, chercheurs et membres du personnel des universités ont lancé un appel à la grève totale le 22 janvier dernier lors de la réunion de leur coordination nationale. Ils se battent contre la LRU qui, sous couvert d’autonomie, renforce les féodalités locales et paupérise les universités. Ils dénoncent l’éloge incessant de la concurrence et de la « culture du résultat » contraire à la collégialité et aux logiques de production et de transmission des connaissances qui font vivre l’université. Ce n’est pas à une réforme de plus que le monde de l’Université s’oppose mais bien à une volonté de mettre à bas l’université et les organismes de recherche !

Dans notre arrondissement, la mobilisation est très forte puisque l’Université de Censier (Paris 3) est en grève depuis le 26 janvier. Soutenons nos universités dans leur lutte !

Motion votée par la coordination nationale des universités :

La coordination nationale réunissant ce jeudi 22 janvier 2009 condamne la mise en place d'une politique d'affaiblissement structurel de l'enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories, notamment au travers de l'individualisation des carrières, de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppression d'emplois, exige le rétablissement des postes supprimés, un plan pluriannuel de création d'emplois statutaires dans les universités et les grands organismes de recherche, et soutient les mobilisations en cours.

Elle déclare que si le ministère ne retire pas, sans préalable :

1) le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs
2) la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré

l'université française se mettra en grève totale, reconductible et illimitée : le 2 février 2009 l'université s'arrête.

Partager cet article
Repost0

commentaires