Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 12:29


Après plus de trois semaines de bombardements incessants, les armes se sont enfin tues dans la bande de Gaza. Mais sans que les « grandes puissances » ni les « instances internationales » onusiennes et européennes prononcent la moindre condamnation de l’agression israélienne.


Comme par hasard,  cet armistice intervient en concomitance  avec l’arrivée de Barak Obama à la présidence des Etats-Unis.

N’oublions pas en effet le rôle des Etats-Unis, celui qu’ils ont joué de longue date dans cette région et, en l’occurrence, pour Israël. Pour des raisons intérieures, électorales (6 millions d’électeurs d’origine juive en l’année 2000, soit deux fois plus que les Américains d’origine arabe), et surtout économiques (ressources pétrolières de cette région). D’où l’aide américaine, militaire et diplomatique, notamment à l’ONU, tout comme dans le domaine économique (investissements, formation de cadres) ; mais on devrait pouvoir penser au rôle que les Américains peuvent aujourd’hui jouer pour la paix et la reconstruction, l’aide humanitaire, sanitaire, alimentaire, scolaire, etc…  ; ils devraient pouvoir y penser.    

L’agression israélienne, les morts, les destructions, pouvaient  en effet avoir l’air d’une question sous-entendue à Obama : « que feriez-vous, vous sur qui tant d’espoirs reposent, si Israël décidait d’intervenir violemment, militairement, pour poursuivre la conquête de la Palestine, pour anéantir la perspective de deux Etats libres et indépendants, vivant en paix ? » Le silence d’Obama, lors de son intronisation, à propos de la tragique question palestinienne, à propos de cette gigantesque offensive israélienne sur Gaza, visiblement préparée de longue date, relève-t-il d’une façon de gérer au mieux sa belle image d’homme des temps nouveaux sans entamer la solidarité qui lie la classe dirigeante de l’Etat d’Israël au grand capital des Etats-Unis, ou bien, réellement, comme nous voulons l’espérer, d’une profonde réflexion pour la paix au Moyen Orient.  

Les communistes, les démocrates, les pacifistes, de France et d’Europe, de Palestine, d’Israël et d’ailleurs dans le monde veulent poursuivre leur action pour un Etat palestinien libre, viable, dans les frontières de 1967, indépendant, vivant en sécurité et en coopération au côté d’un Etat israélien.


Pour cela,  il faut  travailler à la reconstruction dans la paix, en finir avec le blocus, cause de tant de maux et de morts, avec les colonisations, les annexions, le mur. Cela ne pourra se faire que dans le cadre d’une coopération humanitaire internationale et il ne fait pas de doute que les Etats-Unis, tout comme la France, l’Europe et tant d’autres puissances, si cela devenait leur ligne de politique internationale, si leurs dirigeants le voulaient, pourraient jouer un rôle décisif.

Mais on ne peut passer  discrètement l’éponge sur les centaines de morts, les milliers de victimes de tous âges, blessés par les bombardements, souvent gravement et atrocement,  les dizaines de milliers de sans abri, ; on ne peut faire comme s‘il n’y avait pas de crimes et de criminels de guerre. L’Etat d’Israël doit être appelé  à faire face à ses victimes, des sanctions doivent être prises contre  les instances et les individus responsables de ces actes. Sinon, tous les propos lénifiants sur l’avenir politique de la Palestine resteraient de honteux trompe-l’œil.

Partager cet article
Repost0

commentaires