Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 19:20


Dimanche 19 octobre, nous étions 80 000 dans la rue pour défendre l'école publique. Le combat continue...


Sarkozy, Fillon et Darcos veulent faire croire que leur politique anti-école publique est conduite pour le bien de l’école. En insistant sur qui ne fonctionne pas, ils avancent des propositions encore pires : l’école n’est pas vraiment égalitaire, alors ils renoncent à créer l’égalité réelle des conditions d’études ! Les communistes veulent à l’opposé créer avec vous les conditions pour que l’école puisse remplir complètement sa vraie mission : permettre à chaque futur adulte, quelle que soit son origine sociale, de maîtriser les savoirs et les capacités de réflexion qui sont des armes pour le travailleur et le citoyen.

Imposons un autre projet pour l’école !

1. Les mêmes apprentissages scolaires ambitieux pour tous.
Le monde de demain verra des inventions toujours plus élaborées, complexes : il faut donc former les élèves à maîtriser une grande gamme de savoirs qui développent des capacités de réflexion plus grandes. C’est un besoin pour tous les élèves, et pas seulement pour une partie d’entre eux.

2. Contre les inégalités : l’école à l’école. Tous les élèves peuvent apprendre ce qui est enseigné, mais pas dans les conditions d’aujourd’hui, encore moins avec les réformes de la droite. Le traitement des difficultés scolaires doit rester dans les compétences de l’école. Et pour relever le défi de la réussite scolaire de tous, recrutons des enseignants et du personnel d’encadrement !

3. Le pouvoir de décision collective
. Les choix pour l’école ne sont pas une affaire d’experts. Cela concerne tout les citoyens, tous les enseignants, tous les lycéens et étudiants, tous les parents.

4. Diplôme = qualification = salaires augmentés.
La formation professionnelle ne doit pas seulement former au poste de travail, mais aussi à une réflexion plus large pour des changements de postes futurs. Assurons et développons la reconnaissance des qualifications qu’apportent les formations scolaires et professionnelles et leur traduction en salaires revalorisés dans les conventions collectives menacées. 

5. Des conditions matérielles et financières pour transformer l’école et la formation. Pour mettre en œuvre ces propositions, il faut des moyens. Doublons le budget de l’Éducation Nationale pour éviter les inégalités de traitement entre les villes et les familles lors de la formation initiale.

On nous a longtemps raconté qu’il n’y avait pas d’argent et que les services publics en France et en Europe devaient être réduits. Mais aux dernières nouvelles, Sarkozy lâche 320 Milliards d’euros pour protéger les spéculateurs de la crise qu’ils ont provoquée. Défendons une autre utilisation de l’argent, qui profite à tous !
Partager cet article
Repost0

commentaires