Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 19:32
Coup de gueule.

1h50 du matin dans le 14ème arrondissement.
Les bennes de Sita-Suez ramassent les poubelles.

En effet Sita-Suez, non seulement brise la grève légitime des éboueurs de la Ville de Paris qui refusent la privatisation de ce service, mais en plus jette le tri aux oubliettes. La nuit n’est pas faite pour différencier poubelles vertes et poubelles jaunes, c’est l’heure de faire place nette.

Mais au fait, qui ,donc, donne l’ordre d’envoyer le privé à la rescousse ?
Ne serait-ce pas celui qui prône à la fois socialisme et libéralisme ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Je ne crois pas qu'en lisant le Monde même diplomatique
jaillira la lumière mais, par contre que la tentation libérale du PS ait une longue histoire n'est pas étonnant. Quand à Jospin, il a battu des records dans les domaines de la destruction des services publics et pas seulement puisque jamais avant Sarkozy, nous n'avions eu autant de suppressions de postes.

Lorsque l'on se fait élire pour faire une politique de gauche, il ne faut pas décevoir ceux qui espèrent sinon, arrive celui de Neuilly car, c'est bien à cause de cette gauche caviar que nous est arrivé la calamité Sarkozy qui, soit dit en passant, ne déçoit pas les plus riches qui lui ont donné mission de les représenter.

Le PS est un parti qui exploîte et profite des situations qui l'arrangent, au gré du vent comme nous l'avons encore vu aux dernières municipales et plus récemment lors de leur forfaiture pro-européenne contre le NON pourtant largement vainqueur.

Lorsque le PCF pesait 25%, les socialistes étaient marginalisés mais, ce parti qui n'est un parti de gauche que de nom est un parti électoraliste et bourgeois qui a su profiter des faiblesses de ses " amis " communistes pour les trahir en toutes occasions.

Marine parle de le gauche plurielle. N'est-ce pas cette gauche plurielle et antérieurement le programme commun de gouvernement qui ont affaibli le parti de la classe ouvrière qu'était à l'époque le parti communiste?

Mitterrand avait pour objectif de réduire le PCF à 5%. Il a plus que réussi. Alors penser qu'il y a une apparente contradiction au PS et aller chercher le bon article, la bonne tisane dans le Monde diplomatique ne ménera nulle part.

Si le PCF avait pesé 15 ou 20%, le PS aurait eu une toute autre attitude. Le gouvernement Jospin a mal gouverné et permi à la droite revancharde de revenir aux affaires. Le PCF en recul à chaque élection ne pesait plus assez lourd pour empêcher le PS de glisser toujours plus à droite. Il a ainsi mis le pied à l'étrier à des socialistes plus hégémoniques que jamais. La suite, on la connait. Le PCF est sur une pente savonnée par le PS. Les socialistes incohérents et sans programme sérieux sont sortis grands vainqueurs des dernières élections et, la plupart des élus communistes en position minoritaires dans les mairies à direction PS font du suivisme et ont de ce fait bien souvent pieds et mains liés. N'est-ce pas déjà le cas à Paris?

Alors, que le maire PS de Paris brise la grève des éboueurs, cela ne m'étonne pas. Voilà donc les élus communistes parisiens assis entre deux chaises, pourtant, ils savaient ce qui allait arriver tôt ou tard alors, pourquoi sont-ils allé sur les listes de Delanoë? Et les électeurs, qu'en font-ils?

C'est vrai qu'il ne faut pas désespérer, que pour défendre l'outil de travail, il ne reste que la lutte... de classes mais, il faut vite se ressaisir car Sarkozy est en train de jeter dans la misère des dizaînes de milliers de personnes dont les syndicalistes de " haut niveau " ne semblent pas se soucier et ce n'est pas la molle réaction de Maryse Dumas de la CGT qui va les faire reculer.

Lorsque nous faisons nos courses, nous voyons des pauvres gens désespérés parce qu'ils n'en peuvent plus,
la rage impuissante commence à donner de drôles d'idées aux gens qui n'acceptent pas ce qui leur arrive avec autant de brutalité, d'inhumanité.

Chaque jour, je crie ma colère, j'essaye de secouer tous ces endormis qui ne semblent pas réaliser qu'en insultant la classe ouvrière comme l'avorton de l'Elysée vient de le faire, l'explosion est forcément imminente.

Lorsque celle-ci va se produire, qui va la canaliser? Les récupérateurs socialistes comme la Royale vient encore de le montrer? Des directions syndicales compromises et prêtes à trahir à la première occasion?

Le vide politique et le désert syndical créent un boulevard dans lequel Sarkozy s'engouffre et va détruire ainsi tous les acquis pour lesquels nous avons tant lutté.
Je ne décolère plus de voir que les attaques contre notre Sécu, contre le droit à la vie n'ont pas été combattues, ou si peu.

Je suis outré de voir à quel point la classe ouvrière est vendue à Sarkozy qui n'en attendait pas tant et en profite pour nous achever. Je suis un de ses anciens qui ont lutté toute leur vie et je ne supporte plus ces comportements indignes de dirigeants syndicaux qui se déchirent pour les places d'" honneur " mais, il en est de même pour le PCF dont la plupart des dirigeants ne sont plus communistes depuis longtemps car, pour aller jusqu'à vendre le siège du parti, place du Colonel Fabien, payé par les communistes, il ne faut pas être communiste.

Fraternellement.
Jacques Tourtaux
Répondre
M
La tentation libérale du Parti socialiste a malheureusement déjà une longue histoire. Et sans remonter très loin, le gouvernement de la gauche plurielle mené par Lionel Jospin n'a pas brillé par sa défense des services publics: il a au contraire ouvert la voie à de nombreuses privatisations ou ouvertures à la concurrence, notemment sous la pression de l'Union européenne.

Pour en savoir plus sur cette apparente contradiction du PS, il y a un assez bon article du Monde diplomatique qui fait le point :

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/RZEPSKI/14808

Quoi qu'il en soit, il ne faut pas désespérer: il n'y a pas que le PS à gauche, et pour défendre les services publics, le meilleur moyen reste la lutte !
Répondre
J
Je pense que j'ai trouvé. Je ne pensais pas le maire de Paris comme cela. Et surtout je ne pensais pas possible que l'on soit socialiste et libéral.
Et en effet comme cela a été dit, comment encore protéger les servies publics si même la gauche les attaque...
Répondre
M
La réponse est dans l'article précédent :

http://pcf5.over-blog.fr/article-20988235.html

Mais si vous ne trouvez pas, je vous donnerai un nouvel indice...

M
Répondre
J
C'est qui celui qui prône socialisme et liberalisme ?
Répondre