Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 10:14



À l’appel de l'ensemble des syndicats d’enseignants, d’étudiants, des organisations lycéennes, de la FCPE et de la ligue de l’enseignement, les lycéens, enseignants et personnels se sont à nouveau mobilisé jeudi dernier. Malgré les vacances scolaires dans 12 académies, près de 60 000 manifestants ont protesté contre les suppressions de postes, la réforme du bac pro et celle du lycée. Les rassemblements ont eu lieu dans plusieurs dizaines de villes de France : Paris, mais aussi Grenoble, Lyon, Toulouse, Alès, Albi, Saint Etienne, Chambery, Valences… Plus de 200 lycées étaient bloqués ou mobilisés. Dans notre quartier, le lycée Fénelon était bien visible dans la manif, ainsi que le lycée Montaigne, qui avait pourtant été fermé d’autorité par son proviseur pour la journée.

C’est un nouveau succès pour la mobilisation, qui ne va pas s’arrêter là. Les parents d’élèves, soucieux de préserver l’avenir de l’éducation publique, appellent à une initiative le samedi 12 avril. Et enseignants et lycéens ont pris rendez-vous pour une nouvelle journée de grève et de manifestations le mardi 15 avril. Cette fois-ci, les enseignants du primaire, qui subissent eux aussi de plein fouet la politique de dégradation de l’enseignement public (nouveaux programmes, suppressions de postes…), se joindront au cortège.

La mobilisation s’amplifie et la lutte pour une Éducation Nationale ambitieuse est de plus en plus la lutte de tous. Combien de temps encore le ministre Xavier Darcos pourra-t-il s’en tenir au mépris et au paternalisme ?

Partager cet article
Repost0

commentaires