Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 18:53

ON NE BAT PAS EN RETRAITE !




Retraites: au nom de l'équité?

Après les 40 annuités pour les salariés du privé, puis pour ceux du public, après l’attaque des régimes spéciaux, le gouvernement veut imposer 41 ans de cotisation en 2012 pour prétendre à la retraite à taux plein, puis 42 ans. Et pourquoi pas la suppression de toute référence à un âge de départ en retraite comme le demande le rapport Attali ?

Retraites en or pour les patrons, en toc pour les salariés

Pendant ce temps, les prélèvements sur les salariés augmentent, les salaires stagnent, la précarité croît et plus de 720 000 retraités vivent avec 632 € par mois, le minimum vieillesse, moins que le seuil de pauvreté. Quant aux profits, ils vont bien, merci. Les entreprises du CAC 40 ont réalisé 100 milliards de profits, un record ! Et les 500 plus grandes fortunes professionnelles ont augmenté de 40%.

Travailler plus, pour gagner moins?

À peine plus de 50% des 55/59 ans ont un emploi. Aujourd’hui, moins de 50% des salariés peuvent partir à la retraite à taux plein. Les autres doivent subir une décote de -5% par année manquante. Les propositions gouvernementales conduiraient, en 2020, à des pensions équivalentes, en moyenne, à 55% du dernier salaire!

On peut dire non et financer de vraies retraites!

Avec les syndicats, le PCF demande l’augmentation des pensions, le rattrapage du pouvoir d’achat des retraités, le départ à 60 ans pour tous et la reconnaissance des départs anticipés pour pénibilité. Pour financer les retraites, des solutions existent : développer l’emploi, taxer les revenus financiers des entreprises, moduler les cotisations patronales en fonction de leur politique de l’emploi… Le Parti communiste exige aussi que le gouvernement cesse de couvrir le MEDEF qui bloque les négociations sur le départ anticipé à la retraite pour pénibilité du travail.

Pour garantir le système par répartition, pouvoir partir réellement à 60 ans et avoir de bonnes retraites, pour rompre la logique du MEDEF et de la droite, sur les retraites comme sur d'autres questions, il faut se faire entendre.

C’EST POURQUOI LE PCF APPELLE À REJOINDRE LA MANIFESTATION
SAMEDI 29 MARS
DÉPART À 14H30 DE NATION VERS BASTILLE.


Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Je vous signale la publication sur le site http://www.rougesvifs.org du compte-rendu intégral (avec vidéo aussi) de notre conférence-débat de décembre avec Bernard Friot sur le salaire socialisé.

(voir aussi http://bellaciao.org/fr/spip.php?article64217)

Une lecture très utile pour aborder cette lutte avec des idées claires et offensives !
Répondre