Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 21:10

20novembre0794.jpg
Intervention de Catherine Mills (Paris 5ème) à l'Assemblée Nationale des communistes (8 et 9 décembre)
Cette intervention n'a pas pu être prononcée faute de temps.


Avec le puissant mouvement social sur les retraites monte l’exigence d'une tout autre réforme. Le PCF est attendu, pas seulement pour soutenir le mouvement, nos propositions, quand elles sont mises en avant, pour montrer qu'un autre financement est possible : cotisations sur les revenus financiers des entreprises,  accroissement des cotisations patronales à partir du développement de l'emploi et des salaires, sont utiles et réclamées. Oui le PCF est indispensable pour organiser la riposte globale à Sarkozy, démonter son appareil idéologique, opposer une contre cohérence de progrès  au déferlement des contre-réformes hyper libérales. Ce qui est en jeu, c'est la casse de tous les acquis de 1945 (sécurité sociale, services publics, ....) et la construction d'une société individualiste, inégalitaire, de mise en concurrence destructrice.

Cela exige pour le PCF des avancées théoriques comme sur le plan des propositions, de travailler à un front de débats et de lutte pour construire l'avenir. Cela nécessite un grand travail de réflexion pour un projet et une visée communiste de notre temps, une nouvelle civilisation de partage.

Cela impliquerait une novation, une transformation profonde du PCF. Oui le PCF a de l'avenir, même si évidemment nous sommes conscients de la gravité de la situation.

Ce qui monte de façon très majoritaire dans les assemblées de sections, c'est l'attachement à  l'existence du PCF. Il faut donc que le mandat demande de ne pas fermer le débat , et pour cela demande de ne pas s'engager dans un processus de construction d'une nouvelle formation. Ce qui signifierait la dissolution et la dilution du PCF dans un ensemble hétéroclite qui tirerait dans tous les sens, et qui conduirait à la paralysie et au déchirement.

En même temps, monte l'exigence de la transformation radicale du PCF, on ne peut continuer comme ça. Ce qui ne  signifie pas faire table rase de nos acquis anciens et nouveaux et du besoin de les enrichir.

Cela exige, et c'est réclamé par les assemblées de sections, un rôle décisif de la formation, pour que chaque communiste puisse intervenir
-- cela exige une nouvelle une nouvelle démocratie d'intervention pour chaque communiste. Il y a des propositions très novatrices dans les assemblées de sections, appuyons nous dessus.
au niveau de la direction de  notre parti
-- il n'est pas possible que chacun « chemine » de son côté, que le PCF soit en questionnement permanent, que l'on sème le doute sur son existence alors qu'il y a des luttes à mener, des élections,... Quelle image désastreuse que ces dirigeants qui vont s'étaler devant les  communistes  ou dans la presse en expliquant qu’on est nuls, qu’on s’est toujours plantés, sans se remettre en cause.

Nous ne voulons pas que l'on ferme le débat en engageant de fait un processus de construction d'une nouvelle formation.

En effet cela signifierait la dissolution, la paralysie, le déchirement. Cela doit être dit nettement dans le mandat. Il faut  respecter le choix majoritaire des communistes.

Il y a tellement besoin du PCF, un PCF qui se transformerait profondément, un PCF utile, visible, qui se bouge, afin de contribuer au développement des luttes, des alternatives pour redonner l'espoir et construire l'avenir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Marine 05/01/2008 17:57

Cher camarade,

Nous aussi, nous nous préoccupons de proposer un projet communiste ! Tu peux lire en particulier mon texte "analyse de la société et actualisation du projet communiste" sur ce blog (http://pcf5.over-blog.fr/article-14063906.html). Mais surtout, nous agissons au quotidien pour faire avancer les idées communistes.

Bien fraternellement,
Marine.

brouillard philippe 29/12/2007 16:26

mille fois d'accord pour la bougitude. Mais, chère camarade, il va falloir se décider à PROPOSER une ligne alternative. Si on laisse la Direction liquider à coups de points d'interrogation, on ne peut le lui reprocher sans inconséquence.
Quand, dans ma section, je propose un Front Populaire pour le Droit au travail, je suis aussitôt traité d'agent du Medef, de cervelle ramollie par TF1, j'en passe. J'avoue que la lecture de Marx m'a mis dans la tête que le droit au travail réellement appliqué revenait à la "dictature du prolétariat". Du PCFiquement incorrect.
Philippe Brouillard, cellule du Barp, section Arcachon

gilles questiaux 15/12/2007 13:36

D'après mes infos, il y a eu 44 interventions, pour plus d'un millier de délégués. "Faute de temps" est un euphémisme, l'ANE a été organisée, ou plutôt désorganisée à dessein pour donner l'apparence d'une consultation de la base, et continuer bien tranquillement les mêmes forums, collectifs, expérimentations, bricolages d'appareils et de micro appareils. En espérant qu'en décembre 2008 (rebelotte!) nous aurons tous oublié les responsabilités d'avril 2007.