Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 11:22

Ar5m.jpg… y a Malabar.

C’est le slogan de mon enfance et pourtant aujourd’hui force est de constater que malgré le ras -le -bol général, le blond bodybuildé dans son T-shirt moulant jaune est absent. Alors comptons sur nous.


Lire la suite...
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
je comprends bien que le souci principal des étudiants est de trouver un travail, surtout dans le contexte de chômage massif des jeunes qui caractérise notre société. Mais, à mon avis, le rôle de l'université n'est pas d'assurer un emploi, c'est de donner une formation permettant l'insertion dans la vie active, une formation suffisamment large pour permettre une vie professionnelle avec éventuellement des changements d'orientation, de statut, en fonction de l'expérience acquise et de la formation continue, qui peut venir de composantes professionnelles de l'enseignement supérieur. Mais l'Université n'est pas une école professionnelle. Elle peut aider à l'orientation (encore faudrait-il qu'elle dispose de moyens, notamment en personnel qualifié, pour informer les étudiants). Mais, sauf les cas où elle est l'employeur (pour des personnels enseignants et IATOS), elle ne peut répondre de la qualité des emplois et des contrats, de leur durée, des conditions de travail, de rupture de contrat, de retraite, etc… L'emploi c'est l'affaire des employeurs, du rapport des postulants et des salariés avec les employeurs et donc aussi des syndicats. Et, à un autre niveau, des organismes politiques à tous les échelons. Y compris des partis politiques, évidemment, dont le mien.
Répondre