Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

____________________


images.jpeg
DEMANDEZ L'HUMA !
Vous pouvez rencontrer les communistes du 5e arrondissement tous les week-end sur vos marchés. Ils y vendent l'Humanité Dimanche, y distribuent le 5e.communiste (leur journal) et  bavardent volontiers avec les passants.

Nous sommes tous les samedis à partir de 11h aux marchés de Port-Royal et tous les dimanches à la même heure au marché de la place Monge.

Recherche

Nous contacter :

Parti communiste français

42, rue Mouffetard

75005 Paris

Tél. : 01 43 37 44 19

section.pcf5@gmail.com

10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 11:25
Non, la modernité n'est pas la résignation à chercher comment se nicher dans les replis d'une société fondée sur l'exploitation, l'aggravation des inégalités, des discriminations, sur l'exaspération des rivalités, de la concurrence, avec leurs retombées sur la vie quotidienne, ses violences, dans la rue, sur la route, sur les stades, à l'école ou au travail. Ce n'est pas par l'adhésion à une idéologie des compatibilités entre les volontés des marchés financiers, des actionnaires des grandes entreprises d'un côté, et, de l'autre, les besoins en santé, formation, emploi, logement, culture, cadre de vie et environnement, que nous réglerons les problèmes de notre société. Il va falloir choisir entre "booster" le CAC 40, augmenter la durée de travail, les franchises sanitaires, vendre les biens de la République, liquider les acquis de plus de 2 siècles de conquêtes populaires démocratiques, en revenir à la toute-puissance patronale, au culte de la propriété privée, ou bien donner aux enfants et aux jeunes, à tous les jeunes, indépendamment de leur origine sociale, de leur lieu de naissance, de leur sexe, non pas le droit à, mais l'accès à la formation, au logement, à la santé, à la culture, à la vie démocratique, à la sécurité d'emploi, dans une société égalitaire, pacifique, respectueuse de l'environnement, donner à tous les citoyens vivant en France la possibilité d'intervenir dans les choix politiques du pays, d'un véritable pays moderne, œuvrant pour la paix et la coopération, au développement économique, social, politique et culturel que permet le niveau actuel des moyens techniques et des connaissances.

Les moyens financiers existent, dans les profits démesurés, dans les revenus non imposés, dans les fraudes patronales sur les cotisations sociales : qu'est-ce qui permet au MEDEF et à sa présidente de balayer d'un revers de la main la réflexion de la Cour des comptes sur l'exonération de cotisation sociales sur les Stock options qui embellissent les avancements ou mutations des grands personnels des grandes entreprises? Au nom de quelle efficacité budgétaire et de quelle justice sociale ? Cessons de nous plier au théorème de Jospin selon lequel l'Etat ne peut pas tout faire et qui a pour corollaire que le patronat le peut.

Pas facile ? Non, cela implique un combat politique et idéologique sans concessions pour convaincre les travailleurs, les citoyens et construire un consensus révolutionnaire sur le projet d'une société de citoyens libres et égaux.

Utopique ? Bien sûr. Au vrai sens du mot : c'est la direction où l'on veut aller, un objectif qui mette au centre l'homme et non l'argent.

Quelle force politique est capable de s'avancer concrètement sur ce terrain, de luttes et d'idées, à part le Parti communiste français, dont c'est l'héritage et le projet ?

Pierre Laroche, PCF, Paris 5.
Partager cet article
Repost0

commentaires